Suspendue 24 heures, la grève reprend à la prison de Ducos

Par • Mis à jour le 25/01/2018 - 08:16

Suspendue durant 24 heures, la grève des surveillants pénitentiaires a repris ce jeudi matin (25 janvier 2018). Les grévistes du centre pénitentiaire de Ducos ont barricadé le site. Le fonctionnement de la justice pourrait être fortement perturbé aujourd'hui.

    Suspendue 24 heures, la grève reprend à la prison de Ducos

24 heures d'appaisement et la grève reprend. Le piétinement des négociations avec le gouvernement a poussé les gardiens de prison martiniquais à reprendre leur mouvement de grève tôt ce matin. Plusieurs barrages faits de pneus, de palettes et de branches ont été érigés à l'entrée de la prison. De ce fait les agents qui devaient prendre la relève des surveillants de nuit n'ont pas pu rejoindre leur poste.

"Comme à chaque fois on nous déloge facilement, on a fait ce qu'il fallait aujourd'hui. Cela va clairement ralentir le travail de la justice. On n'est pas encore au dépôt des clés mais ça en prend le chemin. L'établissement est encore tenu par le service de nuit. Les personnels n'ont pas pris leur poste ce matin. Ce n'est pas qu'ils refusent de le prendre mais le blocage de l'établissement les empêche d'aller travailler puisque nous n'avons pas le droit de grève", explique Patrick Louvounou, délégué Outremer FO Pénitentiaire.

Concernant des possibles dépôts de plainte des prisonniers, le représentant syndical rappelle les raisons de la grève. "Ils ont le droit de porter plainte contre nous. Mais nous n'avons pas le droit au nom de la société d'être agressé, de subir des tentatives d'assassinats. Nous demandons à nos parlementaires de soutenir cette partie de la population qui assure sa sécurité".