UFR :"C'est un peu le statu quo mais les négociations ne sont pas interrompues"

Par • Mis à jour le 01/04/2015 - 14:27

11 salariés grévistes de chez UFR ont comparu devant la justice lundi après-midi et le juge du tribunal de grande instance de Fort-de-France a rendu son ordonnance mardi après midi.

    UFR :"C'est un peu le statu quo mais les négociations ne sont pas interrompues"

Le tribunal a statué et les grévistes de la mutuelle UFR sont avertis : ils ne doivent plus entraver la libre circulation des biens et des personnes aux entrées des agences fermées sous peine d’être condamnés à une astreinte de 100 euros par jour pour chacun des 11 salariés assignés !

Mardi la direction du travail et de l’emploi - dans son rôle de facilitateur au dialogue social - a reçu les délégués syndicaux et la direction d’UFR mais les négociations ont tourné court. "Les deux parties ont été déboutées de leurs demandes" a indiqué Marie - Line Daclinat, déléguée syndicale CGTM FSM."On doit se revoir très bientôt pour pouvoir avancer dans la négociation et sortir de ce conflit. C'est un peu le statu quo mais les négociations ne sont pas interrompues pour autant." a expliqué Daniel Annonay, le directeur général de la mutuelle UFR. Une nouvelle rencontre doit avoir lieu ce matin à 9h à la DIECTTE.

Audrey Ollon et Pascal Michaux








Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.