Une centaine de personnes présente lors du meeting en soutien aux 7 militants 

Par / /

Hier soir, une centaine de personnes a répondu à l'appel du Komité 13 Janvié 2020 qui a été formé afin de soutenir les 7 militants d'Océanis.

Le Komité 13 Janvié 2020 avait lancé un appel pour hier soir (jeudi 9 janvier 2020) à la Maison des Syndicats à Fort-de-France afin de soutenir les 7 militants d'Océanis. Une centaine de personnes a répondu à l'appel lancé par ce comité.

Il faut savoir que lundi prochain (13 janvier), ces 7 militants dont trois fonds l'objet d'un contrôle judiciaire avec interdiction de manifester devant un supermarché seront jugés devant le tribunal correctionnel de Fort-de-France. Ces derniers avaient été interpellés et placés en garde-à-vue le 28 novembre dernier, 5 jours après les échauffourées qui avaient éclaté aux abords de l'Euromarché Océanis au Robert. Ce jour-là, le l'appel au boycott avait donné lieu à des affrontements entre les manifestants et les gendarmes posté aux abords du centre commercial. Deux gendarmes avaient été blessés. Le préfet Franck Robine avait ensuite communiqué pour annoncer qu'il avait saisi le procureur de la République dans cette affaire.

Succession de prises de parole

Lors de ce meeting, les prises de paroles se sont succédées par les associations militantes à savoir le collectif zéro chlordécone, zéro poison, des partis politiques indépendantistes et nationalistes, l'organisation Nasyon Matnik présidée par Anicia Berton, fer de lance de cette dénonciation collective de l'empoisonnement des terres martiniquaises et guadeloupéennes.

L'un des avocats des militants, poursuivis dans l'affaire Océanis, Maître Georges-Emmanuel Germany s'est exprimé aussi. Il a précisé la ligne de défense qu'il mènera au procès du 13 janvier prochain. Avec la grève des avocats contre la réforme des retraites qui a lieu en ce moment, il est possible que les avocats demandent un renvoi de l'audience. Pour finir, la défense contestera les faits reprochés aux prévenus à savoir, violence sur agent de la force publique en réunion et avec arme avec une peine encourue qui est de 7 ans de prison. La défense dénoncera la procédure menée, qui bafouerait les droits de la défense.

Les précisions de Maître Germany :

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.