20 000 véhicules hors d’usage pourrissent sur les routes de Martinique

Par • Mis à jour le 12/11/2018 - 10:39

La problématique des véhicules hors d’usage (VHU) n’est toujours pas réglée en Martinique. Jusqu'ici, les municipalités en avaient la charge. Mais depuis le décret Letchimy en 2017, ce sont les constructeurs automobiles qui s’en occupent. Et le chantier est titanesque.

    20 000 véhicules hors d’usage pourrissent sur les routes de Martinique

Les véhicules hors d’usage demeurent un véritable enjeu écologique et sociétal. Près de 20 000 VHU seraient recensés au bord des routes martiniquaises. Depuis avril 2017, le décret Letchimy rend obligatoire leur enlèvement par les concessions automobiles en Outremer. En Martinique, c’est l’association de concessionnaires "TDA VHU" qui traite le problème, en partenariat avec les municipalités. 

L’objectif demeure de ramasser 1 700 VHU avant la fin de cette année 2018. Pour le moment 900 carcasses de voitures ont été récupérées pour l’instant. Le coût pour un VHU : environ 180 euros.

Et le travail reste compliqué quand on sait que les VHU reviennent à chaque fois qu’on les enlève. Réécoutez l'enquête de Clara Vincent. 

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.