[AUDIO] Nicaise Monrose : "le gestionnaire de l'eau doit prendre ses responsabilités"

Par 08/01/2021 - 06:00
01/01/2020 - 00:00

Le dossier de la gestion et de la distribution de l'eau dans le sud est au centre des préoccupations des élus du secteur. En particulier à Sainte-Luce, où la construction d'un réservoir de 1500 mètres cubes d'eau est bloquée par un contentieux sur le terrain concerné. Le maire de la commune, Nicaise Monrose, est l'invité de la rédaction ce matin. Il dénonce cette situation au micro de Jean-Marc Pulvar.

    [AUDIO] Nicaise Monrose : "le gestionnaire de l'eau doit prendre ses responsabilités"

La gestion de l'approvisionnement et de la distribution de l’eau dans le sud de l'île est au coeur des préoccupations des abonnés et des maires du secteur.

Mercredi 6 janvier, l’Espace sud a tenu une séance de travail avec le préfet sur cette épineuse question : Stanislas Cazelles s’est d’ailleurs rendu au quartier Epinay à Sainte-Luce où doit être construit un réservoir de 1500 mètres cubes d’eau. Or ce terrain serait occupé par un individu qui refuserait toute entente et menacerait tout intrus.

Un dossier qui traine depuis 10 ans et que dénonce ce matin vendredi 8 janvier le maire de Sainte-Luce Nicaise Monrose. 

Une responsabilité de l'Espace sud

"A Sainte-Luce, nous réclamons des équipements nécessaires pour alimenter les réservoirs qui sont situés sur les parties hautes de la commune et éviter ce qu'on a connu trois fois de suite dans la même année 2020. Nous voulons également que des modalités et une procédure de gestion des pénuries d'eau soit mise en place quand il n'y a pas d'eau, pour casse, sécheresse ou autre motif", affirme le maire. 

Rappelant que la distribution d'eau est une responsabilité de l'agglomération de communes de l'Espace sud, l'élu dénonce un manque de prise de décision concernant la construction du réservoir. Un laxisme sur ce dossier qui ne date pas d'hier, et qui ne peut pas être du à un seul individu campé sur le terrain, selon lui.

"Je n'ai jamais vu de plan de financement voté, donc on ne peut pas me dire que c'est un individu qui bloque", estime-t-il.

L'élu dénonce une désorganisation et appelle l'agglomération à assumer ses responsabilités

Le premier magistrat dénonce également une désorganisation de la gestion de l'eau. "Pour la gestion de l'eau, personne ne sait qui coupe, comment on alimente les uns et les autres, comment on organise les fameux tours d'eau", constate-t-il.

Enfin, s'il est aussi vice-président de l'Espace sud, le maire de Sainte-Luce se montre acerbe quant aux procédés de la communauté de communes.

"C'est ce que je réclame au sein de l'espace sud : qu'on règle ce qu'il y a à régler et qu'on assume ses responsabilitésDepuis que je suis maire, personne ne m'a informé qu'il y avait un problème avec un riverain. Et on m'écrit que si le projet ne s'est pas fait, c'est que la mairie de Sainte-Luce n'a pas apporté son aide. Moi je ne suis pas d'accord avec cette manière de faire. Nous voulons que les choses soient concrètes", assène le maire.

L'entretien de Nicaise Monrose, maire de Sainte-Luce, avec Jean-Marc Pulvar : 

Tags