Aéroport Martinique Aimé Césaire : le conflit des avitailleurs s'enlise

Par • Mis à jour le 15/08/2017 - 07:54

Pas d’embellie sur le front social à l’Aéroport Martinique Aimé Césaire. Les négociations entre avitailleurs et direction du GPAF ont tourné court ce lundi 14 août dans la soirée. Les deux parties campent sur leurs positions, du coup, des retards sont encore à prévoir pour tous les vols long courrier au départ de la Martinique.

    Aéroport Martinique Aimé Césaire : le conflit des avitailleurs s'enlise

Il n’y a donc pas eu d’avancées hier dans le conflit qui perturbe le fonctionnement de l’Aéroport Martinique Aimé Césaire depuis la semaine dernière ! La grève des avitailleurs du GPAF continue, et des retards sont encore à prévoir sur les vols long courrier.

Hier, les négociations avec la direction du groupement pétrolier d’avitaillement ont tourné court. Malgré les efforts des services de la DIECCTE pour jouer les médiateurs, chacune des deux parties campe sur ses positions. 

Le point d’achoppement demeure l’embauche de deux salariés comme le réclament les grévistes. Du côté de la direction on estime avoir fait suffisamment de propositions pour tenter de sortir de l’impasse.