Campagne sur la banane : le collectif des ouvriers agricoles empoisonnés par les pesticides demande son retrait

Par 17/01/2021 - 09:00 • Mis à jour le 17/01/2021 - 08:49

Le collectif des ouvriers agricoles empoisonnés par les pesticides demande à son tour le retrait pur et simple de la campagne de promotion de la banane de Martinique. Cette campagne menée par l'Union des Groupements des Producteurs de Banane de Guadeloupe et de Martinique (UPGBAN) fait déjà l'objet d'une enquête pour pratique commerciale trompeuse, diligentée par l'Etat.

    Campagne sur la banane : le collectif des ouvriers agricoles empoisonnés par les pesticides demande son retrait

L'Union des Groupements des Producteurs de Banane de Guadeloupe et de Martinique (UPGBAN) fait face à une enquête pour "pratique commerciale trompeuse" depuis le 14 janvier dernier concernant sa campagne d'affichage mise en place en Martinique. 

Pour le collectif des ouvriers agricoles empoisonnés par les pesticides, ces publicités sont non seulement mensongères, mais également insultantes pour tous les ouvriers de la banane et leurs familles qui souffrent encore aujourd'hui de l'impact des pesticides.

Pour Yvon Serenus, président du collectif des ouvriers et ouvrières agricoles empoisonnés par les pesticides, cette campagne doit être immédiatement retirée et ceux qui l'ont lancée doivent s'excuser, compte tenu de "l'empoisonnement" qu'implique la culture de banane : 

On constate aujourd'hui qu'il y a des ouvriers agricoles qui décèdent très jeunes dans la banane

Le collectif rappelle que l'agriculture biologique ne représentent qu’un très faible pourcentage de la production de la banane en Martinique et affirme : 

Le but des promoteurs de cette campagne trompeuse est [...] de détourner l’attention du débat sur leur responsabilité dans le crime d’empoisonnement qu’ils ont commis et l’obligation de réparation qui leur incombe

De son côté, le groupement dénonce avec vigueur une pression inacceptable de l’État sur l’enquête menée par ses services et explique dans un communiqué : 

Il n'y a pas un mot à retirer à cette campagne, car tout ce que nous affirmons est le reflet de la plus parfaite vérité

Tags