Choisy-le-Roi : tensions et divisions entre associés

Par 10/03/2021 - 05:30 • Mis à jour le 10/03/2021 - 05:27

Quel avenir pour l'agence Sérénité Voyages ? La fondatrice de l'entreprise, Sybille Morand, accuse son associé Miguel Marie-Magdelaine, désormais majoritaire, de l'avoir évincée pour confier la présidence à son épouse et mettre la main sur sa société. Il affirme de son côté avoir pris cette décision pour des raisons de mauvaise gestion de l'entreprise.

    Choisy-le-Roi : tensions et divisions entre associés
L'agence "Sérénité Voyages", fondée par Sybille Morand (©AD)

Dans le vieux centre de Choisy-le-Roi, l'agence de voyages a baissé le rideau. La crise sanitaire, période au cours de laquelle elle a ouvert ses portes, est passée par là mais désormais, c'est une autre guerre qui s'y déroule en interne.

Depuis plusieurs jours, le sujet s'est déplacé sur la place publique et a enflammé les réseaux sociaux. Un groupe de soutien à Sybille Morand a été créé et rassemble aujourd'hui plus de 1600 membres.

"Le comité a été créé spontanément, quand on a pris connaissance des difficultés qu'elle rencontrait", explique Lydia, une de ses membres et qui appartient à la même association d'entrepreneurs. "Je connais Sybille sur un plan professionnel et je l'ai vue évoluer, investir un local qui ne ressemblait à rien et monter une agence magnifique de ses mains, précise-t-elle, Sybille a fait un travail de titan, s'est battue jour et nuit et aujourd'hui j'estime qu'elle vit une injustice, on ne peut pas faire ça  ! C'est comme lui enlever son 4ème enfant !"

A ses côtés, Lory, également active au sein du groupe de soutien, renchérit : "Statistiquement, les femmes noires entrepreneurs sont très rares donc au-delà d'être une combattante, Sybille est presque une héroïne  ! Et en 2021, on ne peut pas se permettre de proposer de protéger cette héroïne, de la faire avancer et de l'accompagner pour finalement, comme un couteau dans le dos, prendre ce qu'elle a fait et aller vers quelquechose d'autre !"

Cession des parts et révocation 

Au départ, l'idée d'une collaboration entre Sybille Morand et Miguel Marie-Magdelaine semble prometteuse. Mais dès le début d'année, les choses se gâtent. En février dernier, à l'issue d'une assemblée générale convoquée à laquelle elle n'assiste pas -elle explique être cas contact Covid, situation non justifiée selon son associé-, Sybille Morand est révoquée de son poste de présidente de la société. C'est l'épouse de Miguel Marie-Magdelaine qui prend sa place. Le couple, après rachat, possède 60% des parts, contre 40% pour Sybille Morand et son mari.

"Elle n'avait pas le choix, soit elle fermait soit elle nous cédait des parts. Mais quand nous sommes arrivés dans l'entreprise, nous avons remarqué toutes les défaillances, les fautes qu'il y avait et les éléments qu'il fallait travailler pour pouvoir rendre cette activité pérenne. Donc nous avons dû prendre des décisions pour stabiliser cette entreprise et arrêter l'hémorragie", justifie Miguel Marie-Magdelaine, pour balayer les reproches de ne pas avoir laissé une chance à Sybille Morand à qui il assure avoir proposé le poste de directrice de l'agence.

Et les accusations portées, sur les réseaux sociaux et par les protagonistes, sont nombreuses : volonté dès le départ de s'accaparer l'entreprise de Sybille Morand et son agrément IATA, antécédents professionnels d'un côté, influences, comptabilité défaillante, travail dissimulé et perte d'accords de l'autre...

Aujourd'hui, faute d'un accord amiable, le litige devrait être porté devant la justice pour que l'entreprise puisse retrouver pleinement son activité. Sybille Morand, qui reste actionnaire de la société, ne souhaite pas s'exprimer sur le fond du dossier mais reste attentive à la mobilisation qui l'entoure. "Ce soutien me touche énormément, je ne m'y attendais pas. Parfois on se sent un peu peu seuls face à des situations compliquées et je pensais l'être au début", réagit-elle. Une cagnotte en ligne a aussi été créée.

 


Écoutez Sybille Morand

 

Ecoutez Miguel Marie-Magdelaine