Coupure d'eau Grand-Rivière : une citerne installée

Par • Mis à jour le 21/02/2018 - 16:53

Une citerne d'eau de 23m3 a été mise à disposition des habitants de la commune de Grand-Rivière. C'est la décision qui a été prise lors d'une réunion, suite aux coupures d'eau qui touchent la commune depuis une semaine.

    Coupure d'eau Grand-Rivière : une citerne installée

Une citerne d'eau de 23m3 a été mise à disposition des habitants de la commune de Grand-Rivière. C'est la décision qui a été prise lors d'une réunion, suite aux coupures d'eau qui touchent la commune depuis une semaine.

Plusieurs habitants en colère avaient barré le pont qui relie la commune de Grand-Rivière au reste de la Martinique, ce mercredi matin. Des barrages qui ont par la suite été levé après avoir obtenu une réunion en présence du maire de la commune, du président de la communauté d'agglomération du nord et d'un représentant de la SMDS en charge de l'usine de production d'eau potable dans l'après-midi.

Suite à cette réunion, il a été décidé la mise en place d'une citerne d'eau de 23 m3 par le groupe Rhum JM afin de distribuer de l'eau potable. La SMDS a aussi informé avoir livré 1 000 packs d'eau minérale à la population. 

Ce sont des solutions qui ont été prises suite aux coupures d'eau qui touchent actuellement la commune de Grand-Rivière depuis une semaine. Des solutions qui font office de plan B, qui sera activé autant de fois que possible.

Il faut savoir que l'eau de la rivière est toujours trouble et ne peut être traitée et distribuée. La SMDS souligne être malheureusement tributaire du mauvais temps. Cependant, des travaux de modernisation de l'usine ont été évoqués entre la SMDS et la communauté d'agglomération de Cap Nord afin de permettre un meilleur système de production de l'eau. En effet, le système actuel est trop faible et étroit.

La SMDS travaille également sur d'autres sources d'alimentation pour passer de l'une à l'autre en cas de problème. Car aujourd'hui, la rivière est la seule source d'alimentation, ce qui pose problème.

En tout cas, à l'issue de la réunion, les habitants présents étaient satisfaits des réponses et explications qu'ils ont pu obtenir sur ce problème. Mais ils restent tout de même vigilants comme l'indique Célia Marajo, une habitante de Grand-Rivière.