Covid-19 : couvre-feu de 22 heures à 5 heures du matin pour trois semaines en Martinique

Par 23/03/2021 - 16:21 • Mis à jour le 23/03/2021 - 15:14

Le préfet Stanislas Cazelles a annoncé cet après-midi l'entrée en vigueur d'un couvre-feu de 22 heures à 5 heures du matin pour une durée de trois semaines, à partir de ce vendredi 26 mars en Martinique. Les restaurants situés dans des galeries marchandes seront également fermés, et la présence du public aux rencontres sportives soumise à autorisation. Des mesures qui font suite à l'accélération de l'épidémie sur l'île.

    Covid-19 : couvre-feu de 22 heures à 5 heures du matin pour trois semaines en Martinique

La mesure était attendue. Avec 401 nouveaux cas dénombrés en Martinique cette semaine, et un taux d'incidence désormais supérieur à 100 nouveaux cas pour 100 000 habitants, l'épidémie connaît une accélération ces dernières semaines. 

Le préfet a ainsi souligné un net relâchement des comportements lors des soirées, et des rassemblements non autorisés.  Le taux d'incidence a effectivement doublé pour la tranche d'âge de 15 à 45 ans.

Un couvre-feu pour trois semaines

Considérant que l'accélération de l'épidémie est majoritairement dûe aux comportements nocturnes, la Préfecture a annoncé l'entrée en vigueur d'un couvre-feu de 22 heures à 5 heures du matin, effectif à partir de ce vendredi 26 mars, pour une durée de trois semaines. 

Les déplacements seront donc interdits dans cette tranche horaire, à part pour des motifs professionnels, des soins urgents ou encore des motifs impérieux familiaux.

Fermeture des restaurants dans les galeries marchandes

La fermeture des établissements recevant du public dans les galeries commerciales a également été décrétée. Il s'agit des restaurants situés dans des espaces fermés, où les risques de contamination sont majeurs, selon le préfet. La consommation de boissons et biens alimentaires sera aussi interdite dans les galeries marchandes.

Présence du public soumise à autorisation pour les rencontres sportives

Concernant les sports, la présence du public sera désormais soumise à autorisation, notamment lors des matchs prévus chaque week-end. 

En plus de ces mesures, le dispositif "tester, alerter, protéger" est renforcé. Des équipes supplémentaires pourront être déployées sur de nouveaux sites, notamment pour l'extension du processus de vaccination. Le suivi des cas contacts sera également renforcé, ainsi que le contrôle du respect de l'isolement.

Le préfet a conclu son intervention en insistant sur l'importance de la vaccination pour contrer l'épidémie. Il entend atteindre une capacité de 3000 vaccinations par semaine, grâce à l'ouverture de nouveaux centres de vaccination, et l'augmentation de la capacité de ceux déjà existants. 

Pour cela, le préfet rappelle également que la vaccination peut d'ores et déjà être pratiquée par les médecins de ville et les pharmaciens. 

Tags