Crise de l'eau : ce qu'il s'est dit à la réunion entre Odyssi et la SME à la préfecture

Par 12/05/2020 - 09:34
01/01/2020 - 00:00

Face à la crise de l'eau liée à la sécheresse mais aussi aux mésententes entre Odyssi et la SME, le préfet de Martinique avait convoqué les deux distributeurs hier. Selon nos informations des pistes concrètes de sortie de crise ont été trouvées.

    Crise de l'eau : ce qu'il s'est dit à la réunion entre Odyssi et la SME à la préfecture

C'est la question du partage des ressources en eau qui s'est retrouvé au centre de cette réunion.

En effet par l'intermédiaire de son secrétaire général, Antoine Poussier, le préfet de Martinique Stanislas Cazelles a souhaité faire d'abord un point général sur la situation.

Il ressort de cette réunion technique que malgré les derniers engagements pris les robinets de plusieurs milliers d'usagers restent secs

C'est donc une nouvelle méthode qui sera appliquée par les opérateurs concernant la répartition de l'eau.

Des réglages seront mis en place par la SME afin de revoir le débit fourni à Odyssi via l'usine de Vivé. En effet plusieurs milliers de mètres cubes ne parvenaient toujours pas à la régie communautaire des eaux de la CACEM malgré les derniers travaux effectués à Séguineau, au Lorrain. Près de 2 500 mètres cubes supplémentaires sont attendus par le distributeur d'eau notamment pour alimenter les quartiers du Lamentin qui vivent un véritable enfer depuis le début de la sécheresse.

L'autre volet de cette réunion a concerné la répartition du captage à Saint-Joseph. Le long de Rivière Blanche, les deux opérateurs se fournissent directement dans le cours d'eau.

Sur ce point de captage, c'est Odyssi qui devra faire des concessions. La régie communautaire devra réduire sa production sur ce point où elle prélève habituellement 27 000 m3 d'eau. 

Un effort qui devrait permettre, si les perspectives envisagées par la préfecture se révèlent justes, à la Sme d'augmenter sa capacité d'alimentation dans le sud.

Les équipes des deux producteurs d'eau ont entre 24 et 36 heures pour pouvoir faire un premier constat de la situation et voir si il y a en sortie de chaîne une amélioration pour les martiniquais.

Le prefet a donc souhaité que la société martiniquaises des eaux et Odyssi puissent travailler de concert sur cette étape du chantier. Ces ajustements devraient permettre à chacun de s'accorder sur le partage de la ressource.

Dès hier les premiers aménagements ont été mis en place par les équipes techniques d'Odyssi et de la Sme. Aujourd'hui il s'agira de vérifier les premiers effets de cette « nouvelle méthode ».

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.