Dans le sud, le transport est libre

Par 03/12/2018 - 07:37 • Mis à jour le 03/12/2018 - 07:37

Face aux difficultés du réseau Mozaïk sur le territoire de la Cacem, le transport dans l'Espace Sud semble bien se porter.

    Dans le sud, le transport est libre

54 jours de droit de retrait, 140 jours de pannes techniques ont touché le réseau Mozaïk depuis le début de l’année selon l’association des usagers de transports de Martinique.

Après les 16 jours de grève durant le mois de novembre, et malgré le dédommagement proposé, certains usagers gardent un goût amer.

Et la question se pose : peut-on avoir un transport urbain et interurbain fiable et efficace en Martinique ?

Dans le sud, les choses se déroulent beaucoup mieux que dans le centre. Depuis bientôt 3 ans, le réseau SUDLIB a été créé (1er janvier 2016). Il est exploité par Unité Sud Transport (241 salariés dont 180 conducteurs), une entreprise créée pour l'occasion.

Chaque année, plus d’un million de passagers embarquent dans les bus verts. En chiffre, SUDLIB c’est 1800 arrêts, 63 lignes locales et 20 lignes intercommunales. Soit une vingtaine de lignes en plus que le réseau de la Cacem.

Grâce à ce réseau, les 12 communes du sud sont reliées entre elles.

Le reportage de Clara Vincent :