De l'eau dans les fissures de Chateauboeuf

Par • Mis à jour le 04/09/2018 - 11:38

Les équipes qui travaillent sur les fissures de la RN9 ont trouvé de l'eau au fond des crevasses. Les travaux de réparation de cet axe routier important pourraient prendre au moins 6 mois selon l'estimation la plus basse.

    De l'eau dans les fissures de Chateauboeuf

Les équipes de la CTM, des experts mais aussi des représentants de la sécurité civile sont aujourd'hui encore au chevet de la portion de la RN9 sur laquelle une fissure longue 70 mètres et large de 15 centimètres est apparue la semaine dernière. Elle ne faisait que 1 centimètre de large à la veille du week-end dernier. Le bitume est désormais ouvert à plusieurs endroits.

Sur le site, les experts ont confirmé la présence d'eau au fond des failles. Des analyses doivent être menées pour savoir si il s'agit d'eau potable ou non. Plusieurs pistes de travaux sont évoquées  l'heure actuelle. La plus faible estimation prévoit six mois de travaux.

Ce mardi, l'entreprise de BTP déployée sur place a fermé les fissures avec du mortier pour éviter que plus d'eau s'y infiltre.

Une route au dessus d'une mangrove

La construction de la RN9 a débuté vers 1990. Au pied du morne se trouvait une mangrove tandis que la route elle même traverse une ancienne décharge dont les traces ont disparu.

En 1995, des glissements de terrains sont constatés au niveau de la Zac de Rivière-Roche. Un petit mur de soutènement est alors construit.

Entre 2013 et 2015, cette portion de la RN9 est modifiée au niveau de pont de Chateauboeuf suite au réaménagement de l'échangeur pour permettre le passage des BHNS du TCSP.

...