Décès, alcool... les très mauvais chiffres de la sécurité routière

Par • Mis à jour le 25/07/2017 - 09:03

Le nombre d’accidents (+55%), le nombre de morts (+36%), le nombre de blessés (+50%) sont tous en hausse par rapport à 2016. En cette période sensible des grandes vacances ces chiffres sont alarmant.

    Décès, alcool... les très mauvais chiffres de la sécurité routière

Alors que depuis plus de deux ans, le nombre de victimes de l’insécurité routière était en diminution constante en Martinique, 2017 inverse dramatiquement la tendance. L’accident de samedi a porté à 23, le nombre de morts sur nos routes depuis le début de l’année.

Et derrière ce chiffre, une réalité têtue : près de la moitié des victimes ont moins de trente ans. La part des jeunes dans les victimes de la route en Martinique, est l’une des plus élevée de France.

Autre réalité inquiétante : le rôle des psychotropes dans ce massacre routier. Dans 43% des accidents mortels chez nous, le conducteur était alcoolisé et dans 39% des cas, les prélèvements ont aussi révélé la trace de drogue. Les autorités se souviennent notamment d’un motard qui s’était tué au guidon de sa machine et dont le sang contenait plus de 5,50 grammes d’alcool mais aussi des résidus de cocaïne et de cannabis.

Des consommations bien sur incompatibles avec la conduite et qui révèlent une dernière réalité glaçante : depuis le début de l’année, trois personnes ont été écrasées par des conducteurs qui ont pris la fuite.

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.