Décès du Major Hildéral : "La douleur est vive des deux côtés"

Par • Mis à jour le 13/03/2015 - 14:33

Un vibrant hommage a été rendu ce jeudi au Major Hildéral, décédé dans l'exercice de ses fonctions en mars 2014.

    Décès du Major Hildéral : "La douleur est vive des deux côtés"
L’émotion était vive jeudi après-midi à l’hôtel de Police de Fort-de-France ! Un hommage était rendu au Major Louis-Philippe HILDERAL, décédé il y a un an, lors d’une intervention policière en plein centre-ville de Fort-de-France. Sa famille, ses proches et ses collègues ont observé une minute de silence suivie d’un dépôt de gerbe en présence du Préfet de Martinique, Fabrice Rigoulet-Roze.

Tous, se souviennent d'un homme sympathique et agréable. "C'était quelqu'un d'attachant, quelqu'un de vraiment très bien" s'est confié Franck Desrumaux, le directeur départemental de la sécurité publique de Martinique.

"La douleur est vive des deux côtés."

Pour Natacha Brigitte, chef de la Brigade de Sécurité et de proximité de Fort-de-France, il était important de saluer la mémoire d’un collègue particulièrement attachant "Il nous manque et on constate qu'il manque beaucoup à ses parents... sa bonne humeur, ses blagues, sa joie de vivre..."

Cette cérémonie était également l'occasion de rappeler à la famille à quel point le Major était apprécié et que ses collègues également souffrent de cette disparition."La douleur est vive des deux côtés." a conclu Natacha Brigitte.

Audrey Ollon et Mario Guiolet


Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.