Des syndicalistes accusés de dégradations de bien public

Par • Mis à jour le 26/07/2018 - 15:29

3 syndicalistes appartenant à la CGTM SOEM lors du mouvement des agents grévistes du PNM sont soupçonnés de dégradations de bien public et d'agression physique pour l'un d'entre eux.

    Des syndicalistes accusés de dégradations de bien public

Souvenez-vous. En décembre dernier, lors du mouvement social des agents grévistes du PNM, des agents municipaux de Fort-de-France s'étaient mobilisés à Plateau Roy en soutien à ces agents grévistes. 

Au moins trois syndicalistes appartenant à la CGTM SOEM sont soupçonnés de dégradations de bien public et pour l'un des trois, d'agression physique. D'ailleurs, une plainte a été déposée il y a deux semaines par le président de la CTM Alfred Marie-Jeanne contre eux. 

Des accusations que ces derniers démentent et qui ne comprennent pas, même s'ils reconnaissent avoir été présents sur le site de Plateau Roy ce jour-là.

Leus réactions :