Disparition de Jean Simon, pionnier du karaté martiniquais

Par • Mis à jour le 29/12/2015 - 15:59

Jean Simon, pionnier - avec Michel Branchi - du karaté martiniquais est décédé ce dimanche à l'âge de 70 ans.

    Disparition de Jean Simon, pionnier du karaté martiniquais
Le monde du karaté martiniquais a perdu un de ses pionniers ! Jean Simon est décédé dimanche à l’âge de 70 ans… Fondateur en septembre 1973 du Samouraï Dojo, situé Pointe de la Vierge à Fort-de-France, l’homme aura œuvré pendant des années aux côtés des frères Branchi, Alain et Michel mais également des frères Pompières, pour développer au mieux son art martial. Il a notamment formé la seule femme ceinture noire 6ème Dan en Martinique, Eliane Glondu qui est aujourd’hui professeur de Karaté !

Réputé pour sa discipline de fer, Jean Simon est l’un des premiers à avoir fait venir en Martiniquais des sportifs japonais pour enseigner à nos jeunes… Michel Branchi, responsable des grades à la Ligue de Karaté, dont il est également un ancien président, a rendu hommage à Jean Simon. "Il était partisan d'une très grande rigueur, d'une très grande discipline, il était aussi un partisan de la perfection technique, c'est comme cela que l'on peut le caractériser," a t-il indiqué.

Le fils de Jean Simon, David Simon a poursuivi l’œuvre de son père. Ceinture noire 5ème Dan, l’ancien Champion de France est aujourd’hui Instructeur de self-défense à la Police municipale de Paris.

Audrey Ollon et Pascale Lavenaire