Du changement dans la surveillance de l'air en Martinique !

Par • Mis à jour le 22/01/2016 - 13:51

Les procédures de surveillance de la qualité de l’air ont changé en Martinique depuis le 1er janvier 2016 et ces changements ont été appliqués pour la première fois hier jeudi par l'agence Madininair ! Le déclenchement des procédures d’information ou d’alerte à la population peuvent être désormais activées sur prévision, sans attendre que le dépassement du seuil soit constaté ! De plus, ces alertes préventives peuvent désormais être accompagnées de mesures de réduction des émissions prises par le Préfet.

    Du changement dans la surveillance de l'air en Martinique !
La qualité de l’air était bonne en Martinique ce jeudi 21 janvier 2016 avec un niveau 4 sur une échelle de 10 ! Mais en recoupant ses informations avec celles de Météo-France, Madininair - l’association chargée de la surveillance de la qualité de l’air - a pu envisager une dégradation dès hier et donc lancer ces toutes nouvelles procédures !

Désormais, dès lors que le seuil « d’information-recommandation » qui est fixé à 50µg/m3 est dépassé durant 2 jours consécutifs, la procédure d’alerte est automatiquement enclenchée ! Il incombe ensuite au Préfet de prendre des mesures de réduction des émissions et ce, dans tous les secteurs d’activités possibles.

Dans le domaine agricole, il est possible de décaler dans le temps les épandages de fertilisants et certains travaux du sol. Dans le secteur résidentiel-tertiaire : l’utilisation de barbecue peut être reportée et le brûlage à l’air libre des déchets verts interdits ! Il pourra être recommandé aux industries de réduire leurs rejets atmosphériques et aux utilisateurs de Transport de réduire leurs déplacements, quitte à instaurer une circulation alternée !

Quelles que soient les décisions prises, toutes ces informations seront disponibles sur le site de Madininair, de l’ARS Martinique ainsi que de la Préfecture.

Audrey Ollon et Dominique Girault