Echanges entre IME : "Les parents voient que les enfants ont évolué"

Par • Mis à jour le 23/04/2015 - 16:17

Il aura fallu deux ans de préparation pour boucler cet échange entre adolescents deux Instituts médico-éducatifs. Pour l’établissement d’Ile de France, c’est une grande première; pour les Fougères en revanche il y a déjà eu dans le passé des échanges avec des instituts de Marseille ou encore d'Aix en Provence. Les 9 enfants de l’IME de Mantes viennent de passer un séjour de 10 jours en Martinique avec leurs camarades des Fougères. Le 27 avril prochain ce sera l’inverse; les martiniquais partiront à Mantes la Jolie à la découverte du quotidien de leurs petits camarades.

    Echanges entre IME : "Les parents voient que les enfants ont évolué"
Pour beaucoup d’entre eux, c’était la première fois qu’ils prenaient l’avion. Un rêve pour les 9 jeunes de l’IME l’envol de Mantes-La-Jolie qui achèvent demain leur échange avec l’IME des Fougères à Fort-de-France.

Au cours de ce séjour de 10 jours ils ont pu découvrir la mer chaude, les plages et quelques spécialités comme le trempage ou encore le bèlè. Pour Djakindy de Mantes et Célina de Fort-de-France - 11 ans toutes les deux - ces vacances marquent surtout le point de départ d’une belle amitié. "On a joué" se sont - elles exclamées en choeur.

Il a fallu deux ans pour boucler ce projet, mais à l'arrivée tout le monde est content de cette nouvelle expérience. A l'image de Françoise Dumas chef de service à l’IME L’envol à Mantes-La-Jolie; elle est enchantée par ce premier échange effectué avec la Martinique.
"C'est une première d'autant plus que nous avons depuis 8 ans une directrice d'origine martiniquaise qui a initié ce projet" a t-elle indiqué.
Le programme chargé l’a autant ravie que les enfants à l’image de Thomas qui recevait ses camarades parisiens et qui s’apprête à partir pour l’hexagone à son tour."On part le 27, on va aller voir Paris, la tour Eiffeil... en plus on ira au Parc Asterix." confie t-il débordant d'impatience.

Ce type d'échanges présente de nombreux atouts éducatifs, en effet ces enfants trouvent dans leurs correspondants, des miroirs à leurs propres difficultés, et à l’arrivée les progrès sont évidents. "Pour les enfants c'est beaucoup d'autonomie à leur retour. Les parents sont contents car ils voient que les enfants ont évolué." explique Raymond Beaupréhau, moniteur éducateur à l'IME des Fougères.

Lundi, ce sont les Martiniquais qui s’envoleront pour la région parisienne avec au programme, visite de Paris et du Parc Asterix et peut-être d’autres belles histoires d’amitié.

Audrey Ollon et Béatrice Vandevoorde