Exclusif : Marie, 1er cas de covid-19 en Guadeloupe témoigne ! [VIDÉO]

Par 13/03/2020 - 01:50
01/01/2020 - 00:00

Marie*, 36 ans, a reçu le diagnostic ce jeudi 12 mars. Elle est atteinte du coronavirus et c’est la première patiente en Guadeloupe. (*le prénom a été modifié)

    Exclusif : Marie, 1er cas de covid-19 en Guadeloupe témoigne ! [VIDÉO]
Capture d'écran du live avec Marie atteinte du Coronavirus

Son état de santé n’est pas préoccupant, elle est confinée pour 14 jours à son domicile.

"J’ai fait une croisière dans la Caraïbe du 29 février au 7 mars dernier et au retour, mon compagnon de retour d’un voyage dans l’hexagone, toussait ainsi que ma fille un petit peu. Moi je ne présentais pas spécialement de symptômes à part des courbatures."

Faute de prise en charge par le SMUR à son domicile, le couple et leur enfant se sont rendus au CHU de Pointe-à-Pitre.

"On nous a demandé ce qu’on était venus faire alors qu’on avait déjà appelé pour dire qu’on venait pour un test pour suspicion de coronavirus."

Après avoir patienté pendant 30 minutes en salle d’attente, en présence d’autres personnes,  Marie et sa famille ont été dotés de masques et conduits dans un service de l’hôpital.

"On nous a fait les tests, et aujourd’hui j’ai appris que j’étais positive, mais pas mon compagnon, ni ma petite fille".

Le confinement

Marie doit restée confinée à son domicile pendant 14 jours en restant à distance de ses proches. 

"J’ai pour consigne de ne pas trop m’approcher de mes enfants et de mon compagnon,  et ne pas dormir non plus avec."

"Je me sens très bien ! j’avais des courbatures et je pense qu’à l’annonce de l’information, je n’ai plus de courbatures du coup."

Aucun symptôme

Marie est asymptomatique, elle n’a pas de fièvre, ni de troubles respiratoires, ni d’écoulement nasal. Elle a noté avoir perdu le goût et l’odorat.

"Sur le bateau, il y avait des gens malades, qui éternuaient, qui toussaient, mais je faisais en sorte de protéger ma mère fragile en me mettant devant elle."

L’enquête épidémiologique

Dans l’enquête menée par les personnels hospitaliers, Marie a dû répondre à de nombreuses questions sur son parcours et les contacts qu’elle a pu avoir durant la semaine précédant la croisière,  sur le paquebot et depuis son retour en Guadeloupe. Mais difficile pour elle de savoir comment elle a été contaminée.

"Le problème c’est que je travaille dans une grande surface, on reçoit des touristes, il y a des bateaux de croisière. Donc pour savoir si la contamination a eu lieu sur le bateau ou sur mon lieu de travail c’est difficile de savoir".

La nouvelle circule dans l’entourage

Marie était sur son lieu de travail lundi.
"Apparemment c’est la panique où je travaille. La responsable du magasin où je travaille verra directement avec l’ARS et on lui donnera les mesures de précaution à adapter au sein de l’entreprise."

Depuis l’annonce du diagnostic, Marie reçoit beaucoup d’appels et de marque de soutien de ses amis et de ses collègues.

"Moi je suis asymptomatique, je ne sais pas si c’est un avantage … je peux bouger, mais je ne vais pas tousser, je ne vais pas éternuer. Mais c’est vrai que j’ai énormément d’appels depuis que j’ai su que j’avais le coronavirus." 

 

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.