Hervé Etilé, premier vice-président de la chambre des métiers, est en disgrâce

Par 28/05/2019 - 12:24 • Mis à jour le 28/05/2019 - 12:24

Hervé Etilé est sur la sellette à la chambre des métiers. Ses collègues élus estiment que ses propos pourraient discréditer l'institution.

    Hervé Etilé, premier vice-président de la chambre des métiers, est en disgrâce

"Manque de neutralité politique". C'est que les membres du bureau de la chambre des métiers reprochent à leur premier vice-président, Hervé Etilé.

L'homme ne serait plus en odeur de sainteté depuis qu'il a ouvertement critiqué des projets de la CTM comme celui du viaduc de Schoelcher.

Il aurait aussi regretté le manque d'action de la chambre des métiers en faveur du BTP.

Pour ses collègues élus, c'en est trop. Ils estiment que ses propos pourrait discréditer l'institution et son équipe dirigeante. C'est en tout cas ce qu'il lui est reproché dans un courrier daté du 23 mai 2019.

Cédric Catan a joint Hervé Etilé :