Changer d'île

L'Oeil bleu, un site magnifique mais dangereux

Par Karl Lorand, Peggy Saint-Ville et Fanny Marsot / RCI.FM / 21/08/2017 - 12:43

Le décès d'une jeune femme de 25 ans dimanche (20 août 2017) au lieu dit l'Oeil Bleu met en lumière un site exceptionnel mais dangereux. Marie-Myriam a failli y laisser la vie il y a quelques années. Elle témoigne de sa mésaventure.

Jusqu'il y a peu le site était peu connu des Martiniquais et des touristes. À la pointe du Cap Ferré à Sainte-Anne, l'Oeil Bleu, connu aussi sous le nom de la baignoire de la sorcière, est un ensemble de baignoires naturelles alimentées par l'Atlantique.

Par beau temps et marée basse, certains promeneurs qui arpentent la trace des caps aiment s'y arrêter pour prendre un bain. Depuis quelques mois, grâce ou à cause des réseaux sociaux, le lieu est devenu un hot spot. Chacun veut sa photo dans l'un de ces bassins à l'eau cristalline. Pourtant, la dangerosité du site est connue depuis longtemps. Les courants océanique et les fortes vagues se déchaînent à cet endroit. Et la noyade d'une jeune femme de 25 ans l'a rappelé ce week-end.

"De mauvais souvenirs"

Marie-Myriam et deux de ses amies y ont frôlé la mort il y a une vingtaine d'années. "Beaucoup de mauvais souvenirs me sont revenus. Je suis très étonné qu'il n'y ait pas plus de prévention par rapport à ce site. À l'époque j'avais 18 ans, nous étions partis en randonnée avec un groupe de jeunes. C'était un lieu exceptionnel par rapport aux vagues et au bruit de la mer sur les roches", se souvient Marie-Myriam.

Elle poursuit : Nous sommes montées un peu plus haut que prévu et une vague est montée soudainement et nous a balancé dans le bassin. Je me suis retrouvée tout en bas du bassin. J'avais une jambe cassée et le crâne ouvert? J'avais du sang partout. Nous étions à 45 minutes de marche de la maison la plus proche. Nos amis ont du nous porter"

Pas un lieu de baignade

Pour sa part, l'Office National des Forêts qui a la charge des sentiers de randonnées prévient : l'Oeil Bleu n'est pas un site de baignade. "Nous entretenons un sentier qui passe à proximité. En aucun cas on invite les gens à y aller pour se baigner. C'est un point de vue. Il n'y a aucun aménagement pour pouvoir descendre sur cette zone. Elle présente des risques pour aller se baigner. Les vagues passent par dessus les zones rocailleuses. La tragédie de ce dimanche nous le rappelle tristement", indique Christophe Barbet, technicien forestier de l’ONF dans le secteur sud

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.