La Semsamar reconstruira le Diamond Rock

Par 27/09/2016 - 14:03 • Mis à jour le 27/09/2016 - 14:03

La société d'économie mixte a racheté l'hôtel situé à pointe de la Chery au Diamant. Elle en assurera la reconstruction prévue par l'ancienne propriétaire. C'est Karine Mousseau, la présidente du CMT qui a annoncé l'opération immobilière lors de l'émission "Lundi Politique" (26 septembre 2016) sur l'antenne de RCI.

    La Semsamar reconstruira le Diamond Rock
C'est une information RCI Martinique. L'hôtel Diamond Rock qui est désormais un champ de ruine a été racheté par la Semsamar (Société d'économie mixte de Saint-Martin). C'est donc la Sem Saint-Martinoise qui assurera la reconstruction du complexe hôtelier. Le projet initial de reconstruction prévu par l'ancienne propriétaire était évalué à 35 millions d'euros.

"L'ancienne propriétaire avait un projet. Aujourd'hui, le site est repris par la Semsamar avec un nouvel exploitant que nous avons rencontré, HPC, qui est un exploitant très connu dans l'hôtellerie. Nous sommes très optimistes. Normalement les travaux devraient commencer en 2017 et s'achever en 2019", a indiqué Karine Mousseau, présidente du Comité Martiniquais du Tourisme, lors de l'émission "Lundi Politique".

"Un hôtel devrait voir le jour avec une cinquantaine de chambres, une résidence hôtelière, des suites et puis à côté de ça on travaille à mettre en place un golf attenant à la résidence hotellière et à l'hôtel. C'est vraiment une grosse machine qui va se mettre en place. On y croit vraiment. Non seulement ça nous fera des lits en plus mais en plus ça permet de structurer notre territoire. Surtout là où je suis heureuse c'est que ça créera des emplois pour nos Martiniquais et nos Martiniquaises", a-t-elle ajouté.

La mairie confiante

L'entrée en jeu d'une Sem dans le dossier n'est pas sans rappeler le destin funeste de la structure. C'est sous l'administration de la Sem de la ville du Lamentin, la Semavil, que le Diamond Rock avait périclité avant d'être liquidé puis détruit il y a quelques mois.

Pourtant du côté de la mairie, on est plutôt confiant. "La Semsamar aujourd'hui est l'une des Sem les plus reconnues au niveau national. Il n'y a pas de difficulté puisqu'elle fait à la Martinique ce qu'elle a déjà très bien fait en Guadeloupe, très bien fait à Saint-Martin et très bien fait en Guyane. Je ne suis pas du tout effrayé parce que c'est une Sem qui a pignon sur rue notamment par les instances qui font des crédits comme l'AFD", a réagi Gilbert Eustache, maire du Diamant.

"Nous avons trouvé le client qu'il faut pour cette opération. Moi j'ai toujours dit que la pointe de la Chery ça doit se mériter parce que c'est un site exceptionnel que nous voulons valoriser et promouvoir. Je crois que la CTM et le CMT ont compris qu'avec ce site le Diamant sera le moteur du tourisme haut de gamme à la Martinique", a assuré le premier magistrat.

Karl Lorand et Cédric Catan