La construction du nouveau commissariat débute

Par 30/09/2016 - 16:46 • Mis à jour le 30/09/2016 - 16:46

Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, a posé la première pierre du nouvel hôtel de police de Fort-de-France. Voilà 15 ans que les policiers foyalais et la population attendent la sortie de terre de ce bâtiment. Le choix du lieu a longtemps posé problème. C'est finalement sur l'ancien parking de l'Atrium que le commissariat verra le jour.

    La construction du nouveau commissariat débute
Depuis Nicolas Sarkozy en 2002, presque tous les ministres de l'intérieur qui se sont succédés ont annoncé la construction de ce fameux hôtel de police.

En avril 2014, sur le site de l'ancien parking de l'Atrium, la pose du panneau de construction annonçant le début proche des travaux et une livraison pour décembre 2017 a mis du baume au coeur des policiers. Il faut dire que le choix du lieu a longtemps posé problème. Un temps imaginé à la Baie des Tourelles puis au Morne Tartenson, le bâtiment se dressera au coeur de la ville.

Cette décision venait donc conclure des années de tractations pour remplacer le bâtiment vétustes de la rue Victor Sévère construit en 1963.

Des fouilles archéologiques préalables sur le nouveau site ont retardé le début des travaux au grand dam des policiers.

30 millions d'euros

Finalement en ce mois de septembre 2016, la première pierre a été posée ce vendredi matin (30 septembre) et l'on pourra enfin voir sortir de terre ce bâtiment. Il doit accueillir la direction départementale de la sécurité publique (DDSP), la police judiciaire du Lamentin et le service départemental d'informations générales.

Un laboratoire de police scientifique et des locaux de garde à vue dignes de ce nom seront construits. Le tout pour un coût total de 30 millions d'euros.

Pour les syndicats de police, cette avancée est évidemment une bonne nouvelle, mais ils refusent cependant de crier victoire trop tôt. Ils assurent par contre qu'ils seront vigilants à la fonctionnalité du site. La date qu'ils attendent désormais c'est celle de l'inauguration du commissariat.

Karl Lorand et Cédric Catan