La course à la déteinte des vitres

Par • Mis à jour le 03/01/2017 - 14:43

Le décret concernant la restriction sur les vitres teintées est entré en vigueur le 1er janvier 2017. Depuis la mi-décembre, les boutiques d'équipements automobiles sont submergées sous les demandes de déteintes des vitres avant.

    La course à la déteinte des vitres
Depuis le 1er janvier 2017, la loi interdit aux automobilistes de teinter leurs vitres au delà de 30% ce qui veut dire que 70 % de la lumière doit rentrer dans le véhicule et que le film installé sur la vitre retient 30 % de la lumière

Une mesure qui ne fait pas l’unanimité auprès des automobilistes qui se plient néanmoins à la règle. Ces derniers considèrent que teinter les vitres permet à la fois de se protéger du soleil et de préserver l’intérieur du véhicule.

Certains professionnels regrettent quant à eux que les contrôles se fassent, dans un premier temps en tout cas, sans le matériel nécessaire à l’évaluation du taux d’opacité. Depuis plusieurs semaines, ils sont très sollicités et un délai de plusieurs semaines est souvent nécessaire tant il y a de la demande.

À noter tout de même que les tarifs de déteinte (ou dépose) oscillent entre 30 et 40 euros tandis que la loi prévoit 135 euros d’amende et 3 points en moins en cas d'infractions.

Hanna Roseau est allée à la rencontre des automobilistes et des professionnels de l'équipement :

Karl Lorand et Hanna Roseau