"La lenteur de la justice amène certaines réticences"

Par • Mis à jour le 21/07/2015 - 16:11

La garde des sceaux, Christiane Taubira est de passage en Martinique. Elle se rendra cet après-midi à l’Association pour l’Accompagnement, le Développement et la Promotion de l’Action Sociale (AADPAS) située à Fort-de-France.

    "La lenteur de la justice amène certaines réticences"
L'AADPAS est une association qui accompagne les victimes d’agressions sexuelles notamment, le chiffre de ce type d'agression a quasiment doublé depuis 2011 (51 personnes en 2011 contre 98 en 2014).
"Nous avons comme objectif d'intervenir auprès d'un large panel de la population." explique Cynthia Petit, psychologue à l'association. La structure d'accueil travaille en étroite collaboration avec le ministère de la Justice. Christiane Taubira ira cet après-midi à l'AADPAS; c’est la Garde des Sceaux elle même qui a souhaité rencontrer les membres de l’Association. Qu’est ce que la ministre de la justice peut apporter à l’AADPAS? Des réponses, notamment sur le temps de traitement des affaires. "Les victimes ont une attente qui est particulière... La lenteur de la justice amène certaines réticences" explique Cynthia Petit. De plus, comme toute association, l'AADPAS a besoin de moyens financiers. " Nous demandons des subventions pour que nous puissions fonctionner et mener nos missions." a conclu Cynthia Petit.

Audrey Ollon et Sandrine Huillet