La vente des pistolets d'alarme sera interdite en Martinique

Par 26/07/2022 - 12:50 • Mis à jour le 26/07/2022 - 12:49

Pour contrer la circulation des armes à feu en Martinique, la préfecture a décidé d'interdire la vente des pistolets d'alarme. Ces armes sont souvent modifiées pour devenir des objets mortels.

    La vente des pistolets d'alarme sera interdite en Martinique

À partir du 1er août 2022, il ne sera plus possible de se procurer un pistolet d'alarme en Martinique. Ces armes de catégorie D sont utilisées pour faire du bruit, comme pour donner le départ des courses d'athlétisme.

Pourtant, ces armes non létales en principe sont modifiées et transformées en objets mortels capables de tirer de vraies balles.

"À compter du 1er août nous allons interdire leur vente en tout lieu en Martinique. Les armureries agrées ne pourront plus en vendre", a indiqué Stanislas Cazelles, le préfet de Martinique. "Nous allons rendre interdit le fait de les transporter, sauf pour des motifs légitimes", a ajouté le représentant de l'Etat.

"Lorsque ces pistolets d'alarme seront retrouvés sur des opérations de contrôle, ils seront immédiatement saisis et détruits par la justice", précise aussi le préfet.

Ces pistolets sont ciblés car ils ont "l'apparence d'une arme et ils peuvent être utilisés dans des braquages, pour des menaces". "Ils peuvent aussi être transformés", souligne le préfet. Au mois d'avril dernier, les gendarmes avaient d'ailleurs démantelé un atelier de transformation d'armes de catégorie D en armes mortelles.

La mesure vise à abaisser le niveau général de circulation des armes.

Tags