L'accès à l'îlet La Grotte au coeur d'un débat

Par 29/08/2020 - 10:29
01/01/2020 - 00:00

Lors d’une visite à l’îlet La Grotte hier matin (vendredi 28 août 2020), la Préfecture a souhaité clarifier la question de l’accès à cette réserve naturelle.

    L'accès à l'îlet La Grotte au coeur d'un débat

L’îlet appartient à 99% à l’Etat qui a concédé l’usufruit de 14% de la surface à des habitants. Ces derniers avaient construit de petites maisons de vacances en bois avant1984, date à laquelle ils ont perdu leur titre de propriété. Ils paient aujourd’hui un loyer avoisinant les 2 000 euros par an et les taxes foncières. Le 15 août dernier, des occupants et des gens de passage avaient eu une altercation soldée par plusieurs dépôts de plaintes. 

Pour rappel l’ilet La Grotte appartient à 99% à l’Etat. Sur ces 99%, 86 sont totalement accessibles au public, les 14 restants sont des concessions, il s’agit de la surface des maisons construites là avant 1984. Les occupants en ont l’usufruit mais ne sont pas propriétaires. Ils versent un loyer d’environ 1 800 euros par an et s’acquittent des taxes foncières. Un arrêté Préfectoral garantit avant tout la protection du biotope avec des règles strictes pour tous.

Une zone sensible et source de conflits se trouve à la pointe nord de l’îlet, sur le fonds blanc. Il s’agit d’une terrasse qui donne sur la mer. 

Ecoutez à ce propos José Des Grottes, habitant de l’îlet et Nicolas Onimus, sous-préfet de la Trinité et de Saint-Pierre. 
Ils sont au micro d’Alexandra Silbert

 

Le mouvement politique et culturel MUN a appelé au rassemblement aujourd’hui à partir de 10h sur le ponton du Robert pour découvrir l’ilet la Grotte grâce à une navette mise en place pour l’occasion. Cette proposition a été faite après les heurts du 15 août dernier sur l’îlet où habitants et visiteurs s’étaient interposés, donnant lieu à des dépôts de plainte de tous les protagonistes. 

Sur fond de dénonciation des ravages du chlordécone et de la situation sociale de la Martinique, le Préfet craint les débordements mais aussi la propagation du coronavirus, alors que nous venons de passer en zone rouge

En réponse à l’appel au rassemblement de MUN, la Préfecture a publié un arrêté. Selon l’arrêté cette manifestation non déclarée présente des risques trop nombreux. Alors que la Martinique vient de passer en zone rouge, et pour éviter la propagation du coronavirus, le Préfet limite à 10 le nombre de personnes présentes simultanément sur l’îlet de 5 heures à 23 heures. La navigation à moins de 50 mètres du rivage est soumise à autorisation. 

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.