Le Préfet Franck Robine s'élève contre "les blocages illégaux dans les centres commerciaux."

Par • Mis à jour le 23/11/2019 - 18:31

Le préfet de Martinique Franck Robine prend la parole suite aux échauffourées qui ont marqué un nouveau blocage d'un centre commercial du groupe GBH, en l'occurrence l'hypermarché Euromarché du Robert.

    Le Préfet Franck Robine s'élève contre "les blocages illégaux dans les centres commerciaux."

Dans son communiqué le préfet Franck Robine évoque une nouvelle tentative de blocage qui fait suite à plusieurs blocages illégaux organisés ces dernières semaines. Les échauffourées ce samedi 24 novembre devant le centre commercial Océanis au Robert ont fait deux blessés parmi les gendarmes. Les deux militaires ont été pris en charge par les secours. 

Franck Robine rappelle que si la liberté de manifester est garantie par la Constitution, elle doit s'exercer dans le respect de la loi et de la liberté de circuler et de travailler des autres citoyens. "Les blocages et les boycotts par la force ne sont donc pas admissibles", précise le représentant de l'Etat qui ajoute que "l'attitude des manifestants a dû conduire les forces de l'ordre à intervenir à la fois pour assurer nos libertés essentielles et pour mettre fin aux exactions, lancers de pierre et coups exercés contre elles."

Le préfet appelle chacun "à privilégier le dialogue pour résoudre les difficultés." 

Franck Robine indique par ailleurs avoir saisi le procureur de la République au sujet d'insultes racistes proférées dans des clips ces dernières semaines :

 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.