Le casse-tête des communes face à la saturation des cimetières

Par • Mis à jour le 29/10/2018 - 09:28

L'approche de la Toussaint est l'occasion de se pencher sur le manque de place dans les cimetières de Martinique.

    Le casse-tête des communes face à la saturation des cimetières

Les cimetières de Martinique sont quasiment tous remplis. Il n’y a plus de place pour nos morts dans certaines communes. Les municipalités ne disposent pas du foncier suffisants pour étendre les cimetières ou en construire de nouveaux.

Toutefois, les alternatives fleurissent dans de nombreuses communes. L’exhumation administrative est le principal moyen employé par les communes comme Sainte-Anne et le Morne Vert, afin de désengorger les cimetières.

La commune de Trinité quant à elle a pour projet de construire un nouveau cimetière. La ville de Schoelcher se munira d’un ossuaire ainsi que d’un jardin du souvenir.

L’alternative de la crémation n'a toujours pas la préférence des Martiniquais.

Pourtant, un parc mémorial a été créé au crématorium de la Joyaux. Il a été inauguré au début du mois d'octobre.

Le reportage de Aude Sioul-Tidas :