"Le consommateur doit pouvoir voir le prix sans avoir à vous le demander"

Par • Mis à jour le 30/07/2015 - 17:24

Les agents de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes multiplient les contrôles sur le village du Tour des yoles dans les différentes villes étapes. Tout est passé en revue : le respect des normes d'hygiène sur les stands de nourriture bien sûr, mais également les pacotilleuses qui sont censées connaître la règlementation en matière d’affichage de prix.

    "Le consommateur doit pouvoir voir le prix sans avoir à vous le demander"
Si le Tour des yoles est synonyme de détente pour de nombreuses personnes, pour les agents de la DIEECTE il est synonyme de surveillance accrue. En effet, durant toute la semaine les équipes contrôlent non seulement les prix et leur affichage mais ils vérifient également que les normes d’hygiène soient bien respectées sur les stands qui vendent de la nourriture. Des règles qui ne sont pas toujours très bien respectées, à l'image de la glacière de Mylène - posée sur la table - qui n’est pas vraiment au top en matière de propreté ! Après quelques conseils, le contrôleur continue sa tournée.

"Le consommateur doit pouvoir voir le prix sans avoir à vous le demander"

Un peu plus loin; sur une table plusieurs dizaines de chapeaux de paille et de sacs de plage de toutes les couleurs sont exposés sur un tissu madras. Combien coûtent-ils ? Là ça coince...Même la vendeuse ne sait pas ! Anabella cherche pendant quelques secondes la petite étiquette.... qui se trouve finalement collée sur le côté de la table. Puis c’est un peu un dialogue de sourd qui s’engage entre la marchande et le contrôleur. "Le consommateur doit pouvoir voir le prix sans avoir à vous le demander" lui rappelle ce dernier"On a mal rangé" repond Anabella, "ça sort" tente t-elle de justifier. Anabella sera à nouveau contrôlée dans les toutes prochaines heures. La pacotilleuse risque une amende de 3000 euros, et à ce tarif là elle va vite acheter des punaises pour que les prix soient bien fixés !

A la fin de la journée, une contrôleuse fait tout de même remarquer que "d'une manière générale les consignes sont bien respectées. Il y a toujours des petits rappel à l'ordre, on est là pour ça."

Audrey Ollon et Sandrine Huillet