Le secours catholique a 70 ans !

Par 20/04/2016 - 16:48 • Mis à jour le 20/04/2016 - 16:48

Le secours catholique-Caritas célèbre cette année ses 70 ans d’existence en France, fondé en septembre 1946 par le père Rhodain dans la période d'après-guerre pour aider les personnes dans le besoin.

    Le secours catholique a 70 ans !
Le Secours Catholique-Caritas France est une association loi 1901 à but non lucratif, reconnue d'utilité publique depuis 1962. Service de l'Église Catholique, elle fonde son action sur l'Évangile et la doctrine sociale de l'Église; cette année l'association fête ses 70 ans en France. La délégation de Martinique est un peu plus jeune (elle a 56 ans) mais elle marquera également l’anniversaire national.

Faire connaître les actions du secours catholique

Les Marches Fraternelles, manifestations et rencontres qui ont débuté le week-end dernier se poursuivent à partir de ce mercredi 20 avril et s'achèveront le 21 mai 2016 dans toute la Martinique (Fort-de-France, Prêcheur, Trois Ilets, Robert, Lamentin). A cette occasion la délégation de Martinique fera connaître les actions qu'elle mène contre la précarité à travers 4 thématiques : les jeunes, les personnes âgées, l’accueil des migrants, les familles, ses actions et l'importance d'avoir de nouveaux bénévoles.

Les profils des personnes qui bénéficient de l'aide du secours catholique sont divers mais on constate une part importante de personnes âgées. Plusieurs évènements peuvent précipiter un citoyen lambda dans la précarité. "Nous avons de plus en plus de personnes en précarité... L'année dernière nous avons reçu 4900 personnes. Les causes qui peuvent amener la précarité sont nombreuses : ça peut être une maladie, un divorce, une perte d'emploi, la faillite d'une entreprise, un accident de la route, les causes sont multiples", explique Patrice Icheck; président du secours catholique en Martinique.

Le Secours Catholique anime des ateliers afin d'aider les bénéficiaires à sortir par eux-mêmes de la précarité."Il faut que nous arrivons à pouvoir associer ces personnes à leur propre développement, sortir d'un assistanat aveugle pour aller vers l'accompagnement", a conclu le président du secours catholique en Martinique.

Audrey Ollon et Pascale Lavenaire