Le syndicaliste Patrick Doré, secrétaire général de l'UGTM, est décédé

Par 23/08/2021 - 22:00 • Mis à jour le 23/08/2021 - 21:39

Membre de la direction de l'Union générale des travailleurs de la Martinique depuis 2006, Patrick Doré appartenait aussi au mouvement APAL et au groupe traditionnel Bèlènou. Hospitalisé depuis plusieurs semaines, il a succombé à l'âge de 61 ans.

    Le syndicaliste Patrick Doré, secrétaire général de l'UGTM, est décédé

Après des études en biologie entamées à l'Université des Antilles, sur le campus de Fouilloles en Guadeloupe en 1978, Patrick Doré décroche son concours d'infirmier psychiatrique. C'est dans ce domaine qu'il mènera sa carrière professionnelle. 

En 2006, il est nommé 2ème secrétaire général de l'UGTM . Quelques années plus tard, il succède à Léon Bertide à la tête de l'organisation. Il oeuvre à l'affiliation de plusieurs syndicats, notamment dans le secteur de la santé.

Patrick Doré crée l'UGTM Santé dont il sera le secrétaire général, avant de passer le flambeau à Serge Aribo. Il sera de toutes les luttes pour obtenir plus de moyens, pour l'hôpital public en général et pour la psychiatrie en particulier. Ses camarades syndicaux saluent un homme engagé et déterminé. 

Au plan politique, militant anticolonialiste, Patrick Doré était membre de la direction du mouvement APAL-Asé Pléré An Nou Lité et appartenait aussi aux organisations Martinique Cuba et Martinique Venezuela. 

Passionné de culture et de tradition, joueur de tambour bèlè, il avait rejoint le groupe Bèlènou, fondé en 1980 par Léon Bertide et Edmond Mondésir. Ce dernier se souvient combien Patrick Doré " aimait la musique et vivait véritablement les coups de tambour".  Il le décrit comme "quelqu'un de chaleureux, qui aimait la vie. "Il nous manquera beaucoup", souligne encore Edmond Mondésir. 

"C'est une grande perte pour notre syndicat", déclare ce lundi soir Léon Bertide, secrétaire général adjoint de l'UGTM. 

Patrick Doré aurait fêté ses 62 ans le 5 septembre prochain. 

Tags