L'entreprise SIDREP liquidée par le tribunal

Par • Mis à jour le 28/11/2019 - 14:48

Le tribunal mixte de commerce de Fort-de-France a liquidé l'entreprise SIDREP, spécialisée dans le traitement et transformation des bouteilles en plastique aux Antilles Guyane.

    L'entreprise SIDREP liquidée par le tribunal

La première unité de traitement et de transformation des bouteilles plastiques des Antilles Guyane, la SIDREP a été liquidée, ce jeudi 28 novembre 2019 par le tribunal mixte de commerce de Fort-de-France. 

Depuis plusieurs années et malgré le soutien de l'Etat et des collectivités, la SIDREP n'avait pas assez de matière première pour tourner à plein régime, la faute surtout, selon les dirigeants à une mauvaise organisation de la collecte des plastiques dans nos territoires.

La SIDREP, c'était une usine flambant neuve qui devait absorber toutes les bouteilles en plastique de Guadeloupe, Guyane et de la Martinique pour en faire des paillettes et des billes de Polyéthylène (PET) et en envoyer une partie en recyclage dans l'hexagone. L'autre partie étant recyclée sur place par une autre entreprise.

L'entreprise avait pourtant récemment entamé un projet avec l'organisation des Etats de la Caraïbe Orientale (OECO) qui les avait sollicité sur l'encouragement de l'Etat français pour qu'ils recyclent des bouteilles de plusieurs payas de la Caraïbe.

Les précisions de Christian Torres : 

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.