Les Pâques : comment sont-elles fêtées à travers le monde ?

Par • Mis à jour le 26/03/2016 - 15:13

Ils sont 2,5 milliards de chrétiens à travers le monde à célébrer les fêtes de Pâques. Des Amériques à l’Australie en passant par l’Europe et la Russie, comment fête-t-on Pâques sur notre planète ? Tour d’horizon (non exhaustif) des coutumes et traditions, dans les jardins et les salons du monde, en période pascale.

    Les Pâques : comment sont-elles fêtées  à travers le monde ?

Sur une île isolée du sud-ouest de l’océan Pacifique, on fête doublement Pâques. D’abord parce que c’est le jour de Pâques que l'explorateur néerlandais Jakob Roggeveen a découvert cette île. C’était en 1722, plus précisément le 6 avril.

Ensuite parce que la majorité de la population de l’île de Pâques est aujourd’hui de confession catholique, et ce depuis le 19ème siècle. Et c’est ainsi qu’à chaque dimanche de Pâques, on célèbre la résurrection du Christ et la découverte de l’île.

Sur le continent australien, les chrétiens finissent leur carême 10 heures plus tôt que nous ici, en Martinique. En plus, c’est l’automne dans toute sa beauté en Australie ! On mange du bœuf ou du mouton rôti ou encore du poulet avec des légumes. Un gâteau de Pâques se fait aux fraises ou à l’ananas. Pour les enfants, les figures des animaux australiens : kangourou et bilbies (une espèce de rat) en chocolat ou en sucre brûlé.

La Russie est de tradition chrétienne orthodoxe. Les Pâques arrivent plus tard que celles des catholiques. D’ici un mois, les Russes vont colorer les œufs avec de la peau d’oignon pour leur donner une coloration rouge foncé. Cette couleur évoque le sang du Christ et la victoire de la vie sur la mort. On mange du porc et toutes sortes de viande et des pâtés salés et sucrés. On se salue trois fois en s’exclamant “Christ est ressuscité ! ” et il faut répondre trois fois également “Il est vraiment ressuscité !"

En Pologne, dès le dimanche matin on mange gras : du saucisson de porc bien épicé avec un accompagnement de légumes à l’ail. Sur la table, toutes sortes de pâtés et de gâteaux faits à la maison. Le soir du Samedi Saint (notre samedi Gloria), on fait “les funérailles du dîner maigre “ avec de la soupe aux betteraves et du poisson. La tradition veut que le reste de la soupe soit jeté par la fenêtre. Quant au poisson, on le porte jusqu'à un arbre où il est suspendu.

Les Suédois aiment décorer leurs maisons à Pâques comme à Noël. Le repas rappelle également celui du réveillon. Mais on apprécie surtout les gourmandises : les gâteaux divers et le chocolat. Même les œufs de Pâques, on les fait en papier et on met un bonbon ou un biscuit à l’intérieur.

Aux Etats-Unis, on roule les œufs sur le plancher ou sur le sol. Le gagnant est celui qui a envoyé un œuf le plus loin et plus droit possible. La compétition la plus suivie, elle est d’ailleurs retransmise à la télévision, se déroule sur la pelouse devant la Maison Blanche.

Au Canada, les lapins des Pâques sont perçus comme autant de Pères Noël. Les enfants leur écrivent des lettres comme à Noël. Le lapin est le symbole de Pâques au Canada comme aux Etats-Unis. Leurs figurines en chocolat sont incontournables comme les œufs. Et les lapins et les œufs signifient la fertilité et la reproduction. En fonction des origines culturelles, les familles au Canada mangent du mouton, du porc ou encore des colombes, le dimanche de Pâques.

Ah ! J’oubliais la Martinique dans ce tour du monde non exhaustif ! Si l’agneau pascal dans une île de traditions chrétiennes catholiques s’impose à l’heure du déjeuner dominical, il est un autre plat symbolique de Pâques, le matoutou de crabes. Réservé d’habitude au lundi de Pâques, on le déguste parfois dès le dimanche…

Bonnes fêtes de Pâques !

Veranika Chyhir