Les assises de la sécurité intérieure ont débuté pour 3 jours d'échange

Par • Mis à jour le 20/01/2020 - 17:46

Les assises territoriales de la sécurité intérieure ont débuté aujourd'hui à la préfecture de Fort-de-France. Durant 3 jours, citoyens, élus, acteurs économiques et forces de l'ordre vont travailler à l'élaboration du livre blanc voulu par le président Emmanuel Macron.

    Les assises de la sécurité intérieure ont débuté pour 3 jours d'échange
La Préfecture de Martinique à Fort-de-France

Les assises territoriales de la sécurité intérieure ont débuté ce matin à la préfecture de Fort de France. Aujourd’hui les citoyens étaient conviés à prendre part aux échanges, demain mardi ce sera au tour des élus et acteurs économiques et mercredi, celui des forces de l’ordre.
Ce matin, une trentaine de martiniquais a pu prendre part à ces assises et donner son avis sur plusieurs thèmes proposés à la discussion : l’organisation des forces de sécurité, les attentes et les liens avec la population, les places et missions ou encore la technologie au service de la protection de ladite population.

Les conclusions de cette consultation vont contribuer à l’élaboration du livre blanc conduite par le ministre de l’intérieur. La rédaction de ce livre avait été annoncée par le président de la République lors de son discours de politique générale du 12 juin dernier. Il s’agit de mettre en œuvre un pacte de protection des citoyens adaptés aux besoins actuels de sécurité et aux nouveaux défis à relever.

Dominique Lechaton a participé aux débats de la matinée. Il a exprimé son intérêt pour l'exercice au micro d'Yvonne Guilon.

 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.