Les gendarmes mobilisés au centre commercial de Cluny

Par 20/12/2020 - 08:25
01/01/2020 - 00:00

Avec les fêtes d'années, les braquages de magasins se multiplient. Au début du mois, une commerçante du centre commercial de Cluny s'est faite violemment agressée à la fermeture de son magasin. Les gendarmes patrouillent donc régulièrement dans la zone.

    Les gendarmes mobilisés au centre commercial de Cluny

Le 1er décembre dernier, une commerçante du centre commercial de Cluny s'est faite braquée à la nuit tombée, lors de la fermeture de son magasin. Depuis cet événement, les gendarmes patrouillent régulièrement dans la zone. En civils ou en tenue, cette ronde permet à la fois de faire de la prévention auprès des commerçants, mais aussi de repérer les éventuels malfrats.

De leur côté, et notamment à l'approche des fêtes, les magasins se dotent de vigiles aux entrées et de divers systèmes de sécurité.

"Ils viennent, prennent des lots de parfum et ils s'en vont. Ils arrivent à l'improviste, parfois ils nous menacent même. On a leur photo, on les reconnaît tout le temps", explique Maryse, la responsable adjointe du magasin Marionnaud, à propos des malfaiteurs.

Avec l'intensification des patrouilles de gendarmes, les commerçants ont constaté une amélioration de la situation. C'est le cas de Delphine Carrère, responsable du magasin L'Ile aux Vins. Ce magasin isolé au bout du parking est régulièrement victime de vols parfois violents, comme au mois d'Août dernier où les malfrats sont ressortis en brisant la porte.

"Depuis qu'il y a des patrouilles en prévention, je trouve que ça circule moins. Je le vois parce qu'habituellement il y avait au moins un passage risqué chaque semaine depuis le déconfinement d'avril", explique la responsable.

Avec les fêtes de fin d'année, le chef d'escadron De La Fuente appelle chacun à ne pas relâcher l'attention, notamment en soirée.

"Sur nos enquêtes de vol, on a de bons taux de résolution : au niveau des commerces, des car-jacking, des deux roues, parfois avec usage des armes par les malfrats. Ca se passe plutôt le soir, donc il faut être vigilant. Ne pas être dans la psychose, mais rester attentif", indique-t-il.

Tags