Les impôts pourraient baisser dans le Sud en 2017

Par 25/01/2017 - 17:23 • Mis à jour le 25/01/2017 - 17:23

Dans une lettre adressée aux maires du Sud (lundi 23 janvier 2017), Eugène Larche, le président de l'Espace Sud laisse entendre qu'une baisse d'impôt pourrait intervenir dès cette année. De quoi apaiser les habitants du secteur qui manifestent leur colère depuis plusieurs semaines. Toutefois, ils n'échapperont pas à la hausse de 2016.

    Les impôts pourraient baisser dans le Sud en 2017
C'est dans un courrier d'une page et demi que Eugène Larcher s'est adressé à ses homologues du Sud. Le premier magistrat des Anses d'Arlet et président de l'Espace Sud répondait ainsi à une missive d'Arnaud René-Corail, le maire des Trois-Ilets.

Le premier magistrat Iléen, se présentant comme le porte parole des maires du Sud, réclamait des documents concernant la fiscalité intercommunale. Une demande qui fait écho à la colère des administrés contre la forte augmentation de la fiscalité sur ce territoire.

Dans sa réponse, Eugène Larcher assure tenir à disposition des maires "tout document public, notamment d'ordre budgétaire, dont vous souhaiteriez disposer". Le président de la communauté d'agglomération va encore plus loin : "je suis décidé à obtenir, par tous les moyens à ma disposition, un contrôle de la Chambre régionale des comptes sur les gestion de la Communauté de l'Espace Sud".

Une augmentation votée à l'unanimité

Sur la question fiscale, Eugène Larcher rappelle que la hausse des impôts a été votée à "l'unanimité moins quatre abstentions". Et d'insister sur le fait que c'est la baisse continue et conséquente de la Dotation Globale de Fonctionnement attribuée par l'Etat qui a conduit à cette hausse des taxes locales.

Comme il l'avait déjà laissé entendre, le président de l'Espace Sud a confirmé qu'il ferait son possible pour faire voter une baisse des impôts locaux dès l'année 2017. "Je peux même affirmer que notre Conseil pourra examiner une proposition de baisse des taux de la fiscalité intercommunale, lors du vote du budget communautaire pour l'exercice 2017" qui interviendra le 15 avril.

Une baisse sous conditions

D'aucuns diront qu'Eugène Larcher a cédé à la pression citoyenne. En effet depuis plusieurs semaines, un comité d'administrés encouragé notamment par le maire de Sainte-Luce, réclame la baisse immédiate des impôts. Les habitants du sud faisaient remarquer que si la DGF a baissé pour l’Espace Sud, elle a aussi baissé pour toutes les communes : or celles-ci n’ont pas augmenté leurs impôts. La population du sud n’a pas compris non plus cette hausse sur la taxe des ordures, alors que le marché, précisent encore les habitants du sud, n’a pas augmenté de l’année dernière à cette année.

Leur combat n'est cependant pas arrivé à son terme. Le président de l'Espace Sud soumet la possible baisse des impôts à deux conditions. Tout d'abord la revalorisation effective de la DGF comme prévue par la Loi de Finances 2017. "Le second élément repose sur les modalités de la compétence transport à "Martinique Transport", écrit Eugène Larcher.

Une baisse qui si elle intervient devra être conséquente pour apaiser les tensions avec des administrés en colère. Pour rappel, en 2016, la taxe d'enlèvement des ordures ménagères est passe de 17 à 24%. La taxe sur le foncier bâti a augmenté de 2,16 à 2,93% et la taxe sur le foncier non bâti de 2,39 à 3,24%. Enfin la taxe d’habitation a été relevée de 10,55 à 14,31%.