Les marins pêcheurs peuvent retourner pêcher au large

Par 11/01/2021 - 17:34 • Mis à jour le 11/01/2021 - 17:19

Suite à leur mobilisation de ce matin lundi 11 janvier, les marins pêcheurs de Martinique ont été reçus par le directeur de cabinet du préfet, Georges Salaün. Ils ont obtenu satisfaction pour l'une de leurs demandes principales et peuvent retourner pêcher au large. Quant à l'inscription de leur exonération d'Ursaff au plan chlordécone IV, elle est en attente d'arbitrage.

    Les marins pêcheurs peuvent retourner pêcher au large

C’est un bon début pour les marins pêcheurs de Martinique. Ils ont été reçus par le directeur de cabinet du préfet, Georges Salaün, en début d’après-midi aujourd'hui lundi 11 janvier, après leur mobilisation de ce matin à Fort-de-France. 

L'une de leurs demandes a pu être satisfaite : ils pourront continuer la pêche au large, au delà des 5 milles nautiques imposés précédemment. Il ne sera donc plus question de couper leurs dispositifs et filets flottants (DCP) ou de les ramener à la côte. Ils peuvent désormais poursuivre leur activité dans de bonnes conditions.

"C'est acté : nos collègues peuvent continuer à exercer leurs activités au large. Ils prennent leur responsabilité en matière de sécurité", se félicite Olivier Marie-Reine, président du comité régional des pêches.

Pour ce qui est de leur demande d’exonération de l'URSSAF pendant 15 ans inscrite dans le plan chlordécone IV, une réunion aura lieu courant de la semaine prochaine.

"On aura une séance de travail probablement dans la semaine et on attend les arbitrages. Nous saurons bien si notre demande d'exonération est actée lors de la présentation publique du plan chlordécone IV", affirme le président du comité.


 

Tags