Les marins pêcheurs se mobilisent sur le Malecon de Fort-de-France

Par 10/01/2021 - 12:45 • Mis à jour le 10/01/2021 - 12:43

Comme ils l’avaient annoncé fin décembre, les marins pêcheurs se mobilisent demain matin lundi 11 janvier à 5 heures sur le Malecon de Fort-de-France. Leur mouvement de grève vise principalement à exprimer la menace qui pèse sur leur profession et à acter leurs demandes concernant le plan chlordécone 4.

    Les marins pêcheurs se mobilisent sur le Malecon de Fort-de-France

La colère monte chez les marins pêcheurs, qui se mobiliseront ce lundi 11 janvier à 5 heures du matin, sur le Malecon de Fort de France. Un préavis de grève a été adressé aux autorités dans lequel ils mentionnent leurs inquiétudes et leur mécontentement.

Les professionnels de la mer estiment que leur activité est menacée. Par ce mouvement, ils espèrent donc sensibiliser le préfet de Martinique Stanislas Cazelles, les parlementaires, ainsi que le président de l'exécutif et de l'Assemblée aux dangers qui pèsent sur leur pratique. Selon eux, la direction de la mer paralyserait leur activité avec les dernières dispositions les empêchant de pêcher au large. 

"La marine nationale nous empêche d'exercer notre profession : on a des suspicions de DCP coupés, quelques collègues ont été reconduits à la côte. Or il faut laisser les marins pêcheurs exercer, dans ce contexte de Covid. C'est important : on donne de la bonne protéine aux consommateurs à de bons prix, et on doit vivre", maintient Olivier Marie Reine, président du comité de pêche et d’élevage marin. 

D'autre part, les marins pêcheurs souhaitent faire entendre leurs demandes concernant le plan chlordécone 4. 

"Il y a eu plusieurs Copil avec les services de l'Etat, et la demande convergente : tous les pêcheurs ont demandé une exonération de l'URSSAF pendant au moins 15 ans", explique le président du comité.

En plus de la révision des catégories de navigation, des limites de pêches à 5 miles des côtes et de leurs demandes relatives au plan chlordécone 4, les pêcheurs souhaitent également évoquer les fiches de pêche, l’organisation du mouillage dans le trou à cyclone au Marin et le plan de relance de l'Etat et de la CTM pour la filière halieutique.

La mobilisation est organisée par le syndicat indépendant des marins pêcheurs de la Martinique, et soutenue par le comité régional des pêches maritimes et des élevages Marins (CRPMEM), l’ASSAUPAMAR, et le comité citoyen du sud.

Tags