Les stocks de la banque alimentaire au plus bas

Par 13/05/2020 - 14:32
01/01/2020 - 00:00

Depuis le début de la crise COVID-19, et en dépit des mesures de confinement, la Banque Alimentaire de Martinique continue sa mission d’aide aux personnes les plus démunies. Néanmoins, avec une demande en hausse de 60%, ses stocks sont aujourd’hui au plus bas et elle lance un appel à l’aide aux industriels, producteurs, acteurs de la grande distribution de l’île.

    Les stocks de la banque alimentaire au plus bas

« Nous faisons appel à tous pour soutenir l’action de la Banque Alimentaire et de ses partenaires. En effet à ce rythme et sans soutien, nous ne pourrons, même avec notre bonne volonté, continuer encore longtemps notre mission. Nous appelons donc tous les industriels, producteurs, acteurs de la grande distribution, particulier qui ont le désir de nous aider, à reconstituer nos stocks pour continuer de poursuivre notre mission », indique Serge Pognon, président de la Banque Alimentaire de Martinique.

La forte sollicitation de la Banque Alimentaire de Martinique a eu pour conséquence directe un épuisement de ses stocks : en mars et avril, 4 mois de denrées a été distribué. Les produits de première nécessité tels que les pâtes, le riz, l’huile, le sucre, les légumes secs, les conserves de légumes et de viandes font désormais défauts. Les stocks résiduels sont des produits de l’union Européenne qui vont permettre de réaliser des colis pendant encore quelques semaines seulement. 

Une demande en hausse

La collecte régionale annuelle, généralement organisée en Avril/Mai n’a pas eu lieu. Cette collecte a pour objectif de recomposer le stock de l’association, avec en moyenne 65 tonnes de denrées collectées. Poussée par la demande, la Banque Alimentaire n’a pas hésité à acheter pour plus de 8 000 euros  de denrées sur ses fonds propres (destinés initialement a des remplacements de camions) et à solliciter sans attendre la Fédération Française des Banques Alimentaires qui a acheminé en urgence, avec le concours de FRUIDOR, deux containers de denrées provenant d’industriels et de Banques Alimentaires de l’Hexagone. Des entreprises locales, dans la mesure de leur possibilité, ont également participé à l’action et fait des dons de denrées alimentaires. 

Les 46 partenaires associatifs de la Banque Alimentaire de Martinique relaient pour la plupart la distribution des denrées pour répondre aux besoins des personnes en grande difficulté. Mais face à une demande en hausse, de nombreux CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) ont été contraints de mettre en place une aide alimentaire d’urgence et font appel pour cela à la Banque Alimentaire. Ainsi 22 CCAS et 6 nouvelles associations ont signé ces dernières semaines une convention de partenariat COVID-19, soit 28 partenaires nouveaux à servir. Le nombre de bénéficiaires connait une hausse de 60 % et donc près de 50 tonnes supplémentaires distribuées.

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.