Les touristes américains viennent de plus en plus chez nous !

Par • Mis à jour le 03/02/2016 - 15:17

Grâce à l’ouverture de la liaison Fort-de-France / Amérique du Nord (New-York, Boston, Washington), les touristes américains sont de retour de façon massive en Martinique. Depuis le mois de décembre, les établissements hôteliers ne désemplissent pas et les responsables ne cachent pas leur joie ! La décision de la Norwegian prise vendredi dernier à Oslo de prolonger ces dessertes jusqu’en mai 2016 emballe encore plus les professionnels ; en effet, c'est là une véritable chance de booster le secteur.

    Les touristes américains viennent de plus en plus chez nous !
Que ce soit à l'hôtel Batelière à Schœlcher, le Cap Est au François ou encore du côté des hôtels Karibéa à Sainte-Luce, le constat est le même : depuis le mois de décembre, les touristes américains sont beaucoup plus nombreux en Martinique; comme nous le confirme Michel Colona, le directeur de l’hôtel la Batelière..."On peut voir sur les statistiques des nationalités arrivant à l'hôtel qu'il n'y avait pratiquement pas d'américains et maintenant il y en a de façon notable."

Dans les hôtels Karibéa à Sainte-Luce, le constat est le même... Les touristes américains sont bien présents, à l"image de ce couple venu de Boston. C’est en lisant le journal que les retraités ont pris connaissance d'une publicité de la Norwegian avec des vols pour la Martinique. Ils ont d’abord été attirés par les prix très bas; de quoi tordre le cou aux préjugés, selon Benoit Lescène, le directeur des hôtels Karibéa.
"Cela démontre que les clients américains peuvent venir dans tous styles d'hébergement. On fait venir des américains dès lors que l'on a des tarifs abordables, il n'y a pas que des gens qui viennent chercher du 5 étoiles !", a t-il indiqué.

Désormais, c’est donc sur le prix qu’il va falloir jouer pour attirer les touristes et pourquoi ne pas - par la suite - se tourner vers d’autres pays. " Si nous pouvions mettre ce genre de rotation sur l'Amérique du Sud ça permettrait d'avoir des clients en contre saison et cela nous permettrait de lisser cette saisonnalité qui nous cause un tort totalement préjudiciable", explique Benoit Lescène.

Pour l'heure il faudra se contenter de la prolongation des dessertes de la Norwegian Airlines jusqu’au 1er mai 2016.

Audrey Ollon et Clara Vincent