L’histoire des couvre-feux en Martinique

Par 01/04/2020 - 15:46
01/01/2020 - 00:00

Ce n’est pas la première fois que la Martinique connait un couvre feu. En 2009, on se souvient qu’un appel à rester chez soi après 19 heures avait été lancé par le préfet, mais il refusait d’utiliser ce terme. Néanmoins, depuis le début du 20ème siècle, il y a eu plusieurs couvre feux sur notre île.

    L’histoire des couvre-feux en Martinique

Le premier en 1925 avec le gouverneur Richard, en 1935 également. Pendant la seconde guerre mondiale, il y a d’abord eu le couvre feu de 1939. Interdiction d’allumer les lumières la nuit pour ne pas être visibles du ciel. Toutes les vitres des maisons devaient d’ailleurs être peintes en bleues.

Lorsque le gouvernement de Vichy a pris les commandes de l’île, rebelote. Cette fois, le couvre feu à duré jusqu’en 1943, jusqu’au départ de l’Amiral Robert. Il faudra attendre 1959 pour que la Martinique connaisse à nouveau un couvre feu après plusieurs jours d’émeute.

Les 21, 22, 23 et même le 24 décembre cette année là, la population a du rester chez elle tous les soirs. Dehors veillaient alors les CRS qui étaient encore présent en Martinique à l’époque, les gendarmes et policiers. Une période qui a fortement marqué les martiniquais comme l’explique l’historien Gilbert PAGO à Fanny Marsot

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.