Changer d'île

Martiniquais et étudiants dentistes en Roumanie

Par Karl Lorand, Fanny Marsot et Yvonne Guilon / RCI.FM / 07/08/2017 - 14:07

Mathias (21 ans ) et Candice (18 ans) sont frère et sœur. Tous deux ont choisi de poursuivre des études pour devenir dentiste en Roumanie. Un cursus qui laisse circonspects les dentistes déjà installés sur notre territoire.

Lui, entre bientôt en 3e année de dentaire, après deux années de prépa médecine en Martinique et deux échecs au concours d'entrée en 2e année. Elle, passe en 2e année de médecine dentaire après avoir évité la case prépa.

Mathias et Candice Monique qui parlent désormais couramment le roumain ont donc choisi une destination d'étude à laquelle on ne pense pas forcément. Mais pour les deux jeunes martiniquais qui avaient aussi envisagé le Canada ou la Belgique, c’était la meilleure option. "Je me suis demandé comment ça allait se passer. Mais en arrivant à Cluj je me suis rendu compte que c'était une jolie ville", raconte Mathias.

Une admission sur dossier

A quelques heures de vol de Paris, ils bénéficient d’une formation moins chère qu’en France avec des cours en français et à terme, un diplôme valable dans toute l’union européenne. Pour accéder à ce cursus, Candice et Mathias n'ont pas eu à passer de concours. La sélection s'effectue sur dossier. "Il y a beaucoup de documents à envoyer. L'an dernier il y avait à peu près 700 demandes et ils ne prennent que 50 étudiants. Il faut avoir un dossier bien solide", explique Mireille Monique, leur mère.

Un coût financier moins élevé

Si la Roumanie a mauvaise réputation, elle est surtout victime de clichés selon les apprentis dentistes. Les deux jeunes martiniquais y sont pourtant bien installés dans une ville étudiante où la vie est moins chère qu’en France et où les télécommunications sont très bien développées. "On leur demande 5000 euros l'année alors qu'un école d'ingénieur en France c'est 9000 euros par an. Le coût de la vie est beaucoup moins élevé en France tout comme le logement", précise Mireille.

Au total, Mathias et Candice passeront chacun 6 ans en Roumanie avant, qui sait, de revenir exercer leur savoir-faire en Martinique.

Les dentistes martiniquais circonspects

Si le tableau à l'air idyllique, les professionnels de santé martiniquais ne sont pas du tout convaincu par le principe de la formation roumaine. "Ce sont des étudiants qui ont loupé le concours d'entrée en école de médecine dentaire et qui grâce aux parents qui ont de l'argent vont partir en Roumanie où ils n'ont pas de concours à passer", explique Jean-Claude Calixte, président de l’Union Régionale des Professions de Santé Chirurgiens Dentiste.

Il enfonce le clou : "Le niveau d'étude et le niveau de qualité des étudiants n'est pas reconnu. On se pose la question des conditions d'obtention de ce diplôme. Avec celui ci ils pourront revenir s'installer en Martinique et en France. Nous reconnaissons que le concours en France est difficile, nous travaillons au niveau ministériel pour alléger le concours mais on ne peut pas accepter n'importe quel candidat, aussi travailleur soit-il, dans un cursus particulièrement difficile. Il y a des étudiants qui apprennent en Roumanie et qui ne voient pas un seul patient au cours du cursus. Il y a un véritable danger dans la qualité des soins".

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.