Que se passe t-il à Grand - Rivière ?

Par • Mis à jour le 08/01/2016 - 16:18

La tension est à son combe à Grand-Rivière ! Arthur Trébeau un entrepreneur propriétaire d'une drague n'a toujours pas reçu l'autorisation d'utiliser sa machine nouvelle génération. Il n’obtient pas de raison officielle sur ce refus, l'entrepreneur ne décolère pas.

    Que se passe t-il à Grand - Rivière ?
Que se passe-t-il à Grand-Rivière ? Arthur Trebeau, un entrepreneur a acheté une drague afin de procéder au désensablement du port de la commune, une drague américaine dernière génération d'une valeur de 700 000 euros environ. Il a embauché 4 personnes qui étaient au chômage afin de travailler avec lui et il était question de les former avant , mais il est bloqué depuis début janvier car il n’a pas l’autorisation nécéssaire pour commencer cette formation. Selon lui, cette autorisation doit venir de la CTM. Il interpelle donc la collectivité territoriale de Martinique.

D'autres personnes pensent que c’est le maire Joachim Bouquéty qui n’accorde pas cette autorisation... La drague est arrivée à Grand-Rivière à la mi décembre et Arthur Trébeau ne décolère pas. Le gérant de la société TTTM Tous Travaux Terrestres Maritimes déplore le manque d'informations à propos de ce refus d'utiliser sa drague. "On ne peut pas m'expliquer pourquoi on ne peut pas mettre la drague à l'eau pour former les gens...On devait commencer à draguer le 4 janvier, on a fait venir les techniciens et les formateurs, maintenant ils sont là mais on est à l'arrêt ! Ils vont repartir et on aura pas la formation" , se désole t-il.

Le président des marins-pêcheurs de Grand-Rivière a rappelé de son côté que les professionnels ne veulent qu’une chose : le dragage du port afin qu’ils puissent travailler normalement."Ce qu'on demande c'est que le port soit désensablé pour qu'on puisse aller travailler", a indiqué Michel Moreau.

Audrey Ollon et Yvonne Guilon