"Racisme anti-béké" ou la publication qui déchaîne les commentaires sur le net

Par • Mis à jour le 21/10/2019 - 18:11

La publication d'un article sur le site de l'association "Tous créoles" signé d'Emmanuel de Reynal défraie la chronique et agite les réseaux sociaux. Le publicitaire y dénonce une "campagne anti-béké" et un "déferlement de haine".

    "Racisme anti-béké" ou la publication qui déchaîne les commentaires sur le net

L'article sur le site de l'association "Tous créoles" a été posté ce dimanche 20 octobre, lendemain de l'opération de boycott et de barrage de l'enseigne Carrefour Dillon à Fort-de-France. Cette manifestation regroupait une soixantaine de personnes venues demander réparation de l'intoxication des populations au chlordécone.

Pour rappel cette mobilisation était organisée par plusieurs jeunes martiniquais avec le soutien des associations MUN, Nasyon Matnik et le PKLS. Cependant, la diffusion de messages véhéments et la présence du drapeau rouge vert noir ont peut-être créé une confusion aux yeux de certains.


Il semblerait que la communauté béké se soit sentie attaquée d'où la réponse d'Emmanuel de Reynal. Cependant, cet article a engendré de vives réactions notamment sur Twitter. Les internautes lui reprochant d'aller trop loin au vu du racisme envers les Noirs qui a toujours cours dans le monde, ou encore que les békés ne forment pas une race mais plutôt une catégorie socio-professionnelle.


André Lucrèce est un écrivain et sociologue martiniquais. Il a réagi à cet article au téléphone de Peggy Saint-Ville.

 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.