Sa maison occupée contre son gré, une Martiniquaise campe dans le garage de ses amis

Par 05/01/2021 - 12:39 • Mis à jour le 05/01/2021 - 12:36

En juillet 2019, Yvelise Labinsky s'est offert un pavillon en région parisienne à Maison Alfort mais depuis elle n'a jamais pu y mettre les pieds.

    Sa maison occupée contre son gré, une Martiniquaise campe dans le garage de ses amis

Yvelise Labinsky est devenue propriétaire d’un bien dans lequel elle n’a jamais pu déposer ses bagages. Plus d’un an que cette femme tente de récupérer son pavillon squatté par un couple et ses huit enfants. Les occupants ne paient aucun loyer à la nouvelle propriétaire.

"Ils n'ont pas vraiment le statut de squatteurs. Ce sont des occupants sans droit ni titre. C'est un enchaînement circonstances. C'est une famille nombreuse, il n'y a pas de structure pour les accueillir. En Hexagone, personne ne veut accueillir une famille avec 8 enfants", explique Yvelise.

C’est le seul logement de cette femme qui n’a pas d’endroit où habiter. Heureusement, Yvelise Labinsky peut compter sur la solidarité et la générosité de ses amis depuis le début de cette galère

"Je suis hébergée dans le garage d'une amie où j'ai construit un petit loft très confortable", confie-t-elle. Une situation qui n'est cependant pas vivable pour elle.

Son dossier devrait prochainement évoluer. La justice doit en effet bientôt se pencher sur l'affaire. "Mi-janvier, le tribunal devra statuer. J'ai tablé sur le fait que je dois récupérer ma maison en urgence au regard de ma situation médicale. Je suis porteuse d'un handicap momentané", avance Yvelise Labinsky.

Néanmoins, elle affiche une certaine défiance vis-à-vis la justice.

Yvelise Labinsky  s'envole ce soir vers Paris pour reprendre son combat après s'être ressourcée en Martinique durant les fêtes de fin d'année.

Tags