TRIBUNE - Catherine Conconne demande l'intervention urgente du préfet dans le dossier de l'eau

Par 10/05/2020 - 08:34
01/01/2020 - 00:00

Dans une lettre adressé à Stanislas Cazelles, préfet de Martinique, la sénatrice Catherine Conconne demande au préfet de ressembler une nouvelle fois en urgence tous les acteurs du dossier de l'eau. Elle craint que l'affrontement judiciaire entre Odyssi et la SME ne soit catastrophique.

    TRIBUNE - Catherine Conconne demande l'intervention urgente du préfet dans le dossier de l'eau

Engagée dans le dossier de l'eau depuis quelques semaines, Catherine Conconne, sénatrice de Martinique, interpelle le préfet pour qu'il intervienne face à la tournure judiciaire que prend la relation entre Odyssi et la SME.

NON LES MARTINIQUAIS NE DOIVENT PAS ETRE LES OTAGES DE LA GUERRE DE
L’EAU !

Monsieur le Préfet,

Depuis plusieurs interminables semaines, les martiniquais subissent d’énormes difficultés d’approvisionnement en eau potable. Voilà par exemple des dizaines de jours que dans certaines villes et certains quartiers, le précieux liquide n’est plus distribué.

Cette situation est désormais intolérable.

Plusieurs engagements ont été pris par les opérateurs de cette politique publique vitale et essentielle lors de réunions à votre initiative.
Ces engagements techniques sont à ce jour pour la plupart accomplis avec la livraison cette semaine de la
4ème canalisation de Séguineau.

Monsieur le Préfet, en dépit de ces efforts, aucune livraison déterminante d’eau potable n’est à noter à ce jour. Pire, on me fait part de situations qui se seraient aggravées dans certains secteurs. La parole publique a perdu tout crédit auprès de la population et tous nos efforts sont mis à mal.

Monsieur le Préfet, les martiniquais ne doivent pas être l’otage d’une guerre qui s’est visiblement installée dans ce milieu et qui leur cause un préjudice inacceptable renforcé par la période d’épidémie de COVID.

Pire, la communication sur ce sujet est plus que désastreuse comme j’avais eu l’occasion de le signaler lors de la dernière réunion.

A cet effet, je vous demande instamment de bien vouloir réunir dans les plus brefs délais, l’instance qui s’est déjà tenue à deux reprises en préfecture et qui comprend tous les concernés.

Je trouve une fois de plus dommage que l’on doive s’en remettre à l’arbitrage du représentant de l’Etat pour régler une situation qui aurait dû l’être autrement. Mais, tout doit être mis en oeuvre pour répondre au désespoir de notre population. Vite, oui vite ! Les problèmes de ressource n’expliquent en rien cette situation.

Il est urgent Monsieur le Préfet que toute la transparence soit faite dans cette situation qui n’a que trop durée. Il est urgent que les engagements pris devant l’Etat et les élus solennellement soient tenus et rendus effectifs de manière concrète sur le terrain. Des mesures de contrôle doivent être engagées en plus haut lieu pour donner satisfaction aux abonnés.

Cette situation d’imbroglio ne peut plus durer. Nos compatriotes ne peuvent plus continuer à être les otages de désaccords ou peut-être, encore plus grave de stratégies. Les laisser dans une telle situation est inqualifiable.

Il faut trancher et toute la vérité doit être dite. Trop de zones d’ombre perdurent. La situation loin de s’arranger empire.

Nous risquons à terme des troubles.

Les populations concernées nous ont adressés assez de signaux pour que nous soyons conscients de leur état légitime d’exaspération.

Je compte sur votre diligence, Monsieur le Préfet. Il y a urgence !

Cette situation ne saurait durer davantage.

Tags

Commentaires

Monsieur Georges (not verified)

Moi, je comprend Eau d'ici. La justice veut les rendre responsables d'une pénurie de la ressource dont ils n'ont pas la maitrise. Alors , ils demandent à la justice de reconnaitre que s'il y a un responsable, c'est ceux qui lui fournissent cette ressource. Alors que Madame le Sénateur regrette la tournure judiciaire que prend cette affaire pourquoi pas, mais ce n'est Eau d'ici qui a commencé, n'est pas ? Les Martiniquais ne sont pas les otages de la guerre de l'eau, ils ont mis eux-mêmes le feu aux poudres !

Dim, 10/05/2020 - 12:56 Permalink
Anonyme (not verified)

Hé ben voilà !! J'y pensais ce matin . C’est l’etape ultime pour que ça bouge positivement

Dim, 10/05/2020 - 13:39 Permalink

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.