Taxico

Par 28/07/2015 - 20:36 • Mis à jour le 28/07/2015 - 20:36

Une opération escargot est menée depuis ce matin par des dizaines de chauffeurs de taxis collectifs. Près de 4h de ralentissement provoqué sur l’autoroute d’abord, puis à Fort de France. <br />

    Taxico
Une opération escargot est menée depuis ce matin par des dizaines de chauffeurs de taxis collectifs. Près de 4h de ralentissement provoqué sur l’autoroute d’abord, puis à Fort de France.

La mobilisation a débuté aux alentours de 6h ce mardi matin. En trois points distincts. Sur l’autoroute, juste avant la Galleria, dans le sens Lamentin / FdF. Des dizaines de taxi à l’arrêt sur la nationale, empêchant tout accès vers le centre. Mobilisation au Rond Point Mahaut, tjs au Lamentin. Là, c’est un barrage filtrant qui était installé, pour les usagers de la route arrivant du Robert. Un troisième point de rassemblement était organisé à FdF au Rond Point de la Pointe de Jaham. Des dizaines de chauffeurs en grève depuis ce matin, des chauffeurs en colère et extrêmement remonté contre la présidente du Conseil GENERAL. Que dénoncent-ils ? Le projet de réorganisation du transport de personnes. On le rappelle, depuis des mois maintenant, des négociations ont débuté pour tenter de trouver un compromis entre les sommes demandées par les deux syndcuiats… USET et OSTPM… Pour les lincences des chauffeurs. Et les propositions faites par la collectivité. Le Conseil Général propose 80 mille euros par rachat, les syndciats réclament de 160 à 210 mille selon les cas. Dialogue de sourd donc, mais une exaspération de la part des chauffeurs qui sont désormais décidés à aller jusqu’au bout. A dormir même sur l’autoroute s’il le faut me le confiait un des grévistes. Relance Car vous l’imaginez bien, malgré les grandes vacances, malgré le Tour des Yoles… Des centaines, des milliers d’automobilistes se sont retrouvés coincés dans les embouteillages monstres qui se sont formés depuis ce matin. Et vous allez l’entendre, les avis sont… mitigés… Sur cette grève ! 13 REAX USAGERS Une question demeure sur les lèvres de tous les automobilistes ce midi… Faut-il craindre de nouvelles actions demain ? Pour l’heure, impossible de le dire, mais les syndicats semblent plus déterminés que jamais à se faire entendre.