Tensions des 16 et 17 juillet : huit syndicats appellent à un rassemblement

Par 20/07/2020 - 11:42
01/01/2020 - 00:00

Huit organisations syndicales réagissent à l'arrestation musclée du jeune Keziah. Une rencontre est organisée mercredi soir à la maison des syndicats.

    Tensions des 16 et 17 juillet : huit syndicats appellent à un rassemblement

La CDMT, la  CGTM, la CSTM, FO, la FSU, l'UGTM, l'UNSA et l'USAM ont signé un communiqué commun. Les 8 organisations syndicales dénoncent fermement les brutalités des forces dites de l'ordre survenues jeudi 16 et vendredi 17 juillet 2020 devant le commissariat de Fort-de-France.

Elles rappellent que "depuis plusieurs mois des mobilisations de jeunes Martiniquais.e.s mettent en cause des problèmes qui nous frappent : chlordécone, monopoles économiques, racisme, question IDENTITAIRE".

Les syndicats estiment que la réponse de l'Etat n'est pas à la hauteur des revendications. "L’Etat
a mieux à faire que de prendre le chemin de la provocation et de la répression. Ces problèmes sont d’ailleurs dénoncées depuis des années par les organisations syndicales qui luttent au quotidien pour que les martiniquais.e.s puissent travailler et vivre en toute sécurité sur leur territoire",
précisent les syndicats.

Avant de mettre en garde l'Etat contre "les graves dangers d'explosion sociale que sa politique provoque".

Ils appellent ainsi le préfet a assumé ses responsabilités.

Emus par le sort réservé à un tambour lors des incidents de jeudi après-midi, les syndicats convient la population à une rencontre mercredi soir autour du tambour à la maison des syndicats à partir de 18 heures.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.